Scandale de la construction de l’aéroport de Berlin-Brandebourg : le lanceur d’alerte empoisonné ?

© Fabrizio Bensch Source: Reuters

La justice allemande enquête sur l’empoisonnement présumé d’un ingénieur, qui aurait dévoilé un scandale de corruption dans la construction de l’aéroport Berlin-Brandenbourg qui aurait dû ouvrir en 2011, mais qui a été retardée.

Un ingénieur d’une cinquantaine d’années, que les médias allemands qualifient de lanceur d’alerte dans un scandale de corruption impliquant une entreprise participant à la construction du nouvel aéroport de la capitale allemande Berlin-Brandenbourg, aurait été malade pendant trois mois après avoir bu un café en 2015.

Selon le journal allemand Bild am Sonntag, ce café aurait été empoisonné avec «une substance mortelle», alors qu’au même moment, les enquêteurs vérifiaient des allégations selon lesquelles des pots au vin auraient été transmis aux responsables de l’aéroport.

Lorsqu’il s’est effondré au travail, il a d’abord été question de problèmes de circulation, qu'une analyse médicale, quelques jours plus tard, a attribué à du poison, rapportent les médias allemands.

A l’heure actuelle, les enquêteurs reconnaissent instruire une plainte pour lésions corporelles graves sans donner d’autres détails, alors que Bild affirme de son côté qu’aucun suspect n’a été identifié pour l’instant.

L’année dernière, quatre personnes ont été accusées dans le cadre de l’enquête contre la société de construction Imtech Deutschland chargée de superviser les systèmes de détection incendie et de fumée mais qui a été mise en faillite au mois d’août dernier. La construction de l’aéroport Berlin-Brandeburg a commencé en 2006 et aurait dû se terminer en 2011. Désormais, l’ouverture n’est pas envisagée avant 2019.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales