Un attentat à la voiture piégée fait au moins quatorze victimes et 41 blessés à Bagdad

Nouveau carnage dans la capitale irakienne. © Capture d'écran du compte Twitter @SputnikInt
Nouveau carnage dans la capitale irakienne.

Un nouvel attentat a frappé la capitale irakienne. Selon la police et les services médicaux le bilan est lourd. Au moins quatorze personnes ont perdu la vie et 41 autres sont blessées.

Nouvelle journée noire en Irak. Un attentat à la voiture piégée a visé le 2 mai des fidèles chiites à Bagdad, faisant au moins 14 morts et 41 blessés dont des femmes et des enfants, rapportent des responsables irakiens.

Un nouvel attentat meurtrier à Bagdad

Un responsable de la sécurité a affirmé qu'un kamikaze avait fait exploser sa voiture bourrée d'explosifs au milieu de la procession de fidèles dans le sud de Bagdad, mais d'autres responsables ont fait état de l'explosion d'une voiture piégée sans parler d'attentat suicide.

Au moins 14 personnes ont péri et 41 ont été blessées, selon un dernier bilan fourni par des sources de sécurité et médicales qui ont fait état de plusieurs femmes et enfants parmi les victimes.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat mais ce genre d'attaque est habituellement menée par le groupe djihadiste sunnite Etat islamique (EI) qui considère la communauté musulmane chiite comme hérétique.

L'EI a perpétré une attaque similaire contre des pèlerins chiites le 30 avril à la périphérie de Bagdad tuant au moins 23 personnes.

La plupart des principales artères de la capitale irakienne sont fermées avant les célébrations commémorant l'anniversaire de la mort de l'imam Moussa Kazem, une date importante dans le calendrier chiite.

Septième des 12 imams vénérés par l'islam chiite, l'imam Moussa est mort en 799. Le pèlerinage paralyse la ville pendant plusieurs jours en raison de l'importante foule qu'il attire.

La principale commémoration doit avoir lieu le 3 mai à proximité du mausolée de l'imam Kazem dans le quartier de Kazimiyah au nord de Bagdad.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales