Le nombre de civils tués ou blessés par des armes explosives en hausse de 50% en 5 ans dans le monde

La ville de Homs le 18 janvier 2015 Source: Reuters
La ville de Homs le 18 janvier 2015

Plus de 33 000 civils ont été tués ou blessés par des armes explosives dans le monde en 2015, soit une augmentation de plus de 50% en cinq ans, selon une enquête publiée par le Guardian.

En 2015, le nombre de morts civiles causées par ces armes a augmenté de près de 7 682% en Turquie, et 1 204% au Yémen. D'autres pays ont également assisté à des augmentations signifiatives comme l'Egypte (142%), la Libye (85%), la Syrie (39%) et le Nigeria (22%).

Selon une étude de l'association Action sur la violence armée (AOAV) citée par le Guardian, 30 civils par jour en moyenne seraient décédés dans le monde à cause d'armes explosives. Le rapport définit les armes explosives comme des armes qui causent des victimes par projection de souffle explosif, de chaleur ou par une fragmentation autour d'un point de détonation. Ces engins englobent les bombes larguées depuis les airs, les mortiers, les engins explosifs improvisés et les obus d'artillerie.

Des attentats-suicides ont eu lieu dans 21 pays

Le nombre de civils tués ou blessés par des attaques suicides a également fortement augmenté, atteignant 9 205 en 2015, soit une augmentation de 68% par rapport à 2014, même si le nombre d'attaques individuelles, 253, a peu évolué. Plus de la moitié des 16 180 civils tués ou blessés par des engins explosifs improvisés (EEI), y compris des voitures piégées, l'ont été lors d'attentats-suicides.

Des attentats de ce genre se sont produits dans 21 pays, le chiffre le plus élevé jamais enregistré : au Nigeria, en Irak, en Afghanistan, en Turquie, en Syrie, au Yémen, au Tchad, au Cameroun, au Pakistan, au Liban, au Koweït, en Arabie Saoudite, en Somalie, en Libye, en Egypte, en Chine, en Inde, au Bangladesh, au Mali, en Tunisie et en France, qui a subi la première attaque de ce type dans les temps modernes.

Le nombre de civils blessés ou tués par des attaques suicides en 2015 était de 78% plus élevé qu'en 2011, lorsque la surveillance a commencé. La Syrie, le Yémen, l'Irak, le Nigeria et l'Afghanistan sont les pays témoins du plus grand nombre de morts et de blessés civils par des armes explosives en 2015. Près de 9 000 personnes sont mortes en Syrie l'année dernière, soit une augmentation de 40% par rapport à 2014.

Lire aussi : Palmyre : des femmes et des enfants torturés par Daesh exhumés d’un charnier par l’armée syrienne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales