Danemark : des panneaux de signalisation indiquant le chemin du retour aux migrants font polémique

© Danskernes Parti

Des panneaux de signalisation indiquant la distance et la direction pour se rendre en Syrie et en Irak ont été temporairement érigés par des inconnus à proximité de centres d'asile dans la commune de Thisted (nord du Danemark).

Bien qu’éphémères, les panneaux ont suscité une vive polémique et provoqué un débat houleux entre partisans et opposants à cette initiative. Si Ib Poulsen, maire adjoint de la commune et membre du parti nationaliste danois (Danskernes Parti), concède que l'acte est illégal, il estime pourtant qu'il a le mérite de susciter un débat sur la politique migratoire au Danemark.

«Nous avons un ministre des Finances qui a déclaré que l'afflux de migrants allait coûter à l'économie plus de 11 milliards de couronnes cette année. Cela aurait fait une grande différence si nous pouvions utiliser cet argent pour le bien-être de la population. Je veux avoir un débat sur les conditions dans lesquelles sera dépensé cet argent. Ceci est aussi un moyen de susciter un débat sur l'immigration», a-t-il dit à ce propos.

Une position que ne partage pas Marquard Ronn, une des volontaires qui a participé au retrait des panneaux polémiques. «Je pense qu'il est dommage que des gens qui ont voyagé des milliers de kilomètres pour être en sécurité soient accueillis avec un signe qui leur montre le chemin du retour», a-t-elle déploré. 

En 2015, le Danemark a enregistré plus de 20 000 demandes d’asile et environ 25 000 sont attendues pour l'année 2016. Le pays estime toutefois ne plus avoir les moyens nécessaires pour faire face à la vague de migrants. Copenhague a donc décidé de rétablir les contrôles à la frontière avec l’Allemagne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales