La première fusée à quitter le nouveau cosmodrome de Vostotchny est en position, prête à décoller

Le lanceur Soyouz-2.1a sur le cosmodrome Vostochny
Source: Sputnik
Le lanceur Soyouz-2.1a sur le cosmodrome Vostochny

Un lanceur Soyouz équipé de trois satellites a été mis en position verticale sur la plateforme de lancement du nouveau cosmodrome russe de Vostochny, dans l’Extrême-Orient russe. Le décollage inaugural doit avoir lieu le 27 avril.

Les préparatifs du premier lancement jamais effectué depuis le nouveau cosmodrome russe de Vostotchny sont entrés dans leur phase finale. Les réservoirs de carburants du lanceur Soyouz sont encore vides, mais la plupart des opérations délicates ont été effectuées.

«La verticalisation est réussie. Le lanceur est fixé sur l’ensemble de lancement», a confié à Interfax une source de l’agence spatiale russe Roscosmos. 

Source: Sputnik

Une tour de montage mobile restera près de la fusée jusqu’au jour du lancement pour vérifier l’équipement.

Le 27 avril à 2h00 GMT, le lanceur placera en orbite trois satellites distincts.

Source: Sputnik

Le satellite Lomonossov, construit à l’Univeristé d’Etat de Moscou aura pour mission d’observer les rayons gamma, les rayons cosmiques à haute énergie et les phénomènes transitoires dans la haute atmosphère terrestre.

Source: Sputnik

Le satellite AIST-2D est un satellite de cartographie à haute résolution. Il effectuera des expérimentes scientifiques et testera des équipements de commande à distance.

Source: Sputnik

Enfin, le nanosatellite permettra de contrôler l’orientation d’autres satellites déjà en orbite.

Source: Sputnik

Le cosmodrome de Vostochny est situé dans la région de l’Amour, elle-même située dans l’Extrême-Orient russe. Sa construction a commencé en 2010 sur une surface d’environ 700 kilomètres carrés. A terme, il remplacer le cosmodrome de Baïkonour, construit du temps de l’Union soviétique, mais qui se trouve aujourd’hui au Kazakhstan.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales