Canada : une star du basket universitaire de 17 ans en avait en fait 12 de plus

© Capture d'écran Youtube

Jonathan était un brillant joueur de basket universitaire de 17 ans et une véritable star au Canada jusqu'à ce qu'il s'avère que dans les faits, il était âgé de trente ans et qu'il était un réfugié illégal africain. Il risque désormais l'expulsion.

Selon le Windsor Star, qui a révélé cette affaire, Jonathan Nicola, originaire du Sud-Soudan était la star de l'équipe de basket des Central Catholic Comets de Windsor (Ontario) durant la saison 2015-2016. Avec ses 1 mètre 82 pour 92 kg de pur muscle, il faisait vibrer les parquets depuis plusieurs mois et la fierté de ses co-équipiés, comme de son entraineur, Pete Cusumano. 

Jusqu'à ce que l'agence des services frontaliers du Canada n'obtiennent la preuve qu'il avait en fait ... 30 ans, soit 12 ans de plus que l'âge de ses co-équipiers et adversaires. Son visa étudiant qui lui permettait de vivre et d'étudier au Canada risque désormais de lui être retiré.

Tandis que les responsables canadiens n'ont pas été en mesure de dévoiler plus de détails sur cette affaire en raison du respect de la vie privée de l'intéressé, le porte-parole du Conseil scolaire du district catholique de Windsor-Essex  Stephen Fields, a insisté sur le fait que l'établissement soutiendrait l'étudiant. 

Ce dernier reste actuellement en garde à vue dans l'attente d'audiences ultérieures sur son statut.

Le cas de Jonathan Nicola n'est pas le premier du genre. En effet, des athlètes ont déjà tenté de se faire passer pour plus jeunes qu'ils ne l'étaient afin de pouvoir continuer à participer aux compétitions sportives de haut niveau au sein de l'université. 

En 2009, Guerdwich Montimere, un immigré haïtien de  21 ans a prétendu avoir 17 ans et s'appeler Jerry Joseph pour pouvoir participer à une compétition de basket universitaire au sein de la prestigieuse école d'Odessa Permian, au Texas. Il a ensuite été condamné à trois ans de prison pour usurpation d'identité. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales