Kirchner : «Nous remercions la Russie pour son soutien sur la question des Malouines»

Vladimir Poutine et Cristina Kirchner Source: RIA NOVOSTI
Vladimir Poutine et Cristina Kirchner

Après la rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue argentine Cristina Kirchner le 23 avril à Moscou, les deux dirigeants ont exprimé leur solidarité sur les questions clés de la politique internationale.

Vladimir Poutine et Cristina Kirchner ont réaffirmé leur attachement à la coopération directe entre la Russie et l’Argentine dans les domaines économique, culturel, de la technologie et au sein des institutions internationales, y compris devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

«La Russie soutient l’organisation de négociations directes entre l’Argentine et la Grande Bretagne en vue de régler au plus vite le litige territorial concernant les îles Malouines», a en outre déclaré Vladimir Poutine.

De son côté, Cristina Kirchner, qui est en visite à Moscou pour la troisième fois en tant que présidente, a remercié la Russie pour son soutien et a rappelé que l’Argentine avait elle aussi soutenu la Russie dans la crise ukrainienne, soulignant qu’à ses yeux, la solution diplomatique était la seule qui permettrait de résoudre la crise ukrainienne.

Les dirigeants ont accordé une importance particulière a à la question de la coopération russo-argentine dans le domaine du nucléaire qui permettrait à l’Argentine d’entrer dans le cercle des dix pays capables de construire des réacteurs nucléaires.

A l’issue de la rencontre, les parties ont signé près de 20 traités bilatéraux, dont la déclaration conjointe de l’établissement d’un partenariat stratégique russo-argentin, un mémorandum entre le russe Gazprom et l’argentine Enarsa, de même qu’un document prévoyant la construction d’une centrale nucléaire en Argentine par les spécialistes russes.

Le 22 avril, la délégation argentine avait déjà pris part au forum d’affaires bilatéral qui s’est tenu dans la capitale russe, avait aussi rencontré les dirigeants des plus grandes sociétés russes et a inauguré une exposition consacrée à l’ex-Première dame argentine, Evita Peron.

Cette année marque en outre le 130ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatique entre la Russie et l’Argentine.

Ces dernières années, la Russie a visiblement renforcé ses positions en Amérique latine en consolidant ses relations commerciales et militaires avec l’Equateur, le Venezuela, le Chili et le Brésil, son partenaire au sein des BRICS.

La montée de l’influence russe dans la région inquiète de plus en plus les observateurs aux Etats-Unis qui notent que cela pourrait empêcher la réalisation de certaines politiques américaines en Amérique latine. Selon le directeur adjoint du Centre de l’Amérique latine du Conseil atlantique (Atlantic Council) Jason Marczak, la coopération militaire avec la Russie, voire la vente éventuelle de matériels aux pays de cette région, pourrait modifier l’équilibre des forces et mettre fin à l’hégémonie des Etats-Unis sur cette région en matière d’armement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales