Ce qu’il faut savoir sur la ligne directe annuelle avec Vladimir Poutine

Source: Sputnik

Evénement de grande ampleur, la 14e ligne directe du président attire l’attention de plusieurs millions de téléspectateurs. Les citoyens de toute la Russie se réunissent devant les écrans pour l'échange annuel avec leur président.

  • Tous les citoyens russes peuvent poser des questions au président de la Fédération de Russie. Depuis 2014, les citoyens de la Crimée peuvent aussi communiquer en direct avec le président russe.
Source: Sputnik

  • Le dialogue avec Vladimir Poutine dure toujours plusieurs heures. La ligne directe la plus longue a été celle de 2013, qui a duré 4h47.
Source: Sputnik

  • Pour le moment, plus de 1,7 million de questions ont déjà été envoyées au président. D’après les estimations, lors du direct, ce nombre pourrait doubler. Les citoyens disposent de plusieurs moyens pour poser leurs questions au président : par téléphone, par vidéo, par sms et via le réseau social VKontakte. D’habitude, les questions touchent les politiques intérieures et extérieures, ainsi que la vie en société des citoyens.  Selon les sondages, beaucoup, cette année, veulent poser des questions sur la qualité des routes et la hausse des prix.  
Source: Sputnik

 

  • Même les enfants peuvent poser des questions ou écrire une lettre au  président. Et il arrive que le président se transforme en Père-Noël. L’année dernière, une écolière kirghize, Dacha Iaïtskaïa, a reçu un chiot Terre-Neuve qu’elle avait demandé à Vladimir Poutine par courrier électronique lors de la session annuelle des questions-réponses du 16 avril.  Il n’y a pas, au Kirghiztan, de Terre-Neuve et il était impossible, pour la famille de Dasha, d’aller en chercher un à l’étranger.

 

 

  • Lors de la ligne directe, l’humour est souvent au rendez-vous. En 2014, une  petite fille, Albina, âgée de 6 ans, a demandé au président si Barack Obama le sauverait s’il se noyait. «Je ne peux pas dire que nous ayons de bonnes relations personnelles, le président des Etats-Unis et moi. Mais je pense que c’est un homme honnête et assez courageux. Bien sûr, il le ferait», a répondu le président.

Lire aussi : Séance de questions-réponses pour Vladimir Poutine 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales