La Corée du Nord posséderait jusqu’à 20 têtes nucléaires

Le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong-un salue l'armée coréenne Source: Reuters
Le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong-un salue l'armée coréenne

Des sources chinoises rapportent que la Corée du Nord possèderait déjà 20 têtes nucléaires et qu’elle aurait la capacité de doubler son arsenal l’année prochaine, rapporte le Wall Street Journal.

En avril, le chef du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD), l’amiral William Gortney, a annoncé que, selon les militaires américains, Pyongyang était en mesure de lancer un engin balistique sur la côte ouest américaine avec une tête nucléaire depuis un lanceur mobile difficile à repérer.

«Nous estimons qu’ils ont la capacité de mettre une tête nucléaire sur un KN-08 [missile balistique] et de le lancer contre les Etats-Unis. Nous estimons qu’ils sont capables de le faire et nous nous entraînons contre ça», a précisé l’amiral Gortney.

Début 2015, l’Institut Etats-Unis-Corée de l’université Johns-Hopkins a présenté trois scénarios pour l’évolution des stocks nucléaires de la Corée du Nord, estimant qu’ils pourraient augmenter jusqu’à 20, 50 ou 100 têtes dans les cinq années à venir. 

Le rapport a aussi souligné que les voisins de la Corée du Nord sont ceux qui font face à la plus grande menace provenant de son arsenal, alors qu’on ne sait toujours pas de façon certaine si Pyongyang est capable d’atteindre les Etats-Unis.

«Les vecteurs de la Corée du Nord se composent d’environ 1 000 missiles balistiques et d’un petit nombre de bombardiers légers capables d’atteindre la plupart de leurs cibles en Corée du Sud et au Japon», affirme le rapport intitulé «L’avenir des vecteurs des systèmes nucléaires de la Corée du Nord» publié sur le site 38nort.org.

Cependant, pour constituer une menace directe pour les Etats-Unis, la Corée du Nord aura besoin de technologies étrangères et de mises à jour de ses équipements, précise encore le rapport.

La Corée du Nord a mené trois tests nucléaires distincts à partir de 2006. Le test le plus récent s’est déroulé en février 2013 et le pays a fait savoir qu’il pourrait procéder à d’autres tests supplémentaires en réponse la résolution des Nations unies qui condamne la situation des droits de l’homme en Corée du Nord.

Mercredi, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont conclu un accord de coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire qui donne à Séoul la possibilité de faire des recherches nucléaires mais ne lui permet pas de produire son propre combustible nucléaire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales