L’émission «Sesame Street» accueille sa première marionnette féminine afghane

© Capture d'écran @Sesame Street

La célèbre série télévisée américaine pour enfants, Sesame Street vient de présenter sa nouvelle recrue chez ses marionnettes : Zari, une fillette afghane de six ans.

Zari, dont le prénom signifie «chatoyante» en dari et pachtou (les langues majoritairement parlées en Afghanistan), a fait ses débuts dans «Baghch-e-Simsim» l'adaptation afghane de la célèbre émission pour les enfants d'origine américaine, Sesame Street, le 7 avril.

Une petite marionnette, mais une mission ambitieuse

Zari a été conçue spécialement dans le but de promouvoir le renforcement du rôle de la femme dans la société afghane, dont les femmes et les enfants étaient exclus du système éducatifs quinze années auparavant, selon une étude de l’ONG américaine USAID opérant en Afghanistan.

La petite marionnette afghane devra donc s’exprimer sur des sujets comme la santé, l’activité physique et le bien-être, rapporte l’agence Reuters. Pour cela, elle s’entretiendra avec un docteur et d’autres professionnels de la santé pour découvrir ce qu’il lui faut pour devenir plus tard une jeune femme épanouie.

«Le côté intéressant de Zari c’est qu’elle montre aux jeunes filles que c’est merveilleux d’aller à l’école et que c’est normal de rêver d’avoir une carrière», explique le vice-président de de Sesame Street.

«Des vêtements spéciaux ont été faits juste pour moi !» 

Zari se réjouit que des vêtements, à la mode occidentale et plus traditionnelle, aient été conçus spécialement pour elle. Bien que les responsables de l’émission précisent que la petite marionnette sera voilée quand cela sera approprié, Zari est bel et bien l’incarnation du modèle de la jeune fille occidentale à l’américaine dans une société afghane conservatrice.

L’émission américaine Sesame street est en partenariat avec le ministère afghan de l’Education «dans l’espoir de réduire les résistances culturelles à Zari et aux idées qu’elle aidera à introduire» dans la société.

La version afghane de Sesame Street est financée par le département d’Etat américain et est la série la plus regardée parmi les enfants afghans, selon les responsables de l’émission.

Lire aussi : L'Australie finance un film censé dissuader les migrants afghans de quitter leur pays

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales