Israël accuse les banques allemandes de soutenir le mouvement «terroriste» BDS

Source: AFP

Le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a comparé les actions menées par les militants du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions à des opérations visant à la «destruction d'Israël».

«Israël exhorte toutes les institutions financières qui contractent des liens avec des organisations liées au mouvement BDS, à prendre sérieusement en compte les conséquences morales, médiatiques et juridiques qui en découlent», a-t-il déclaré vendredi 8 avril au Jerusalem Post.

Il a en outre ajouté que son pays menait actuellement une campagne de sensibilisation envers les décideurs européens et américains afin de les prévenir de la nature «antisémite» du mouvement BDS, dont l'objectif serait «la destruction d'Israël», le même que certaines organisations terroristes.

Cet avertissement intervient quelques jours après l'envoi d'une note du gouvernement israélien à certaines banques allemandes hébergeant des comptes d'activistes membres de ce mouvement. Parmi elles, Commerzbank est dans le collimateur de Jérusalem. En réponse, son porte-parole a déclaré que l'institution financière allemande «respecte les lignes directrices et les règles de conformité applicables en ce qui concerne le suivi d'un compte».

Un groupe de travail israélien pour affaiblir le mouvement BDS

Afin de lutter contre la campagne de boycott le visant, l'Etat israélien a lancé en août dernier, un groupe de travail dont l'objectif est d'inciter les gouvernements occidentaux à mettre en place des mesures restrictives pour mettre fin aux actions des groupes BDS. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, cette stratégie a porté ses fruits mais reste fortement décriée, car considérée par les partisans en faveur de la politique du boycott, de méthodes discriminatoires. 

En Février dernier, The Jerusalem Post révélait que les ambassades israéliennes basées en Europe et aux Etats-Unis faisaient part chaque mois au ministère des Affaires étrangères israélien de l'ampleur pris par le mouvement mouvement international BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions).

Lire aussi : «Ne diabolisez pas Israël» : le Canada adopte une motion contre l’appel au boycott et BDS

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales