«Panama papers» : perquisitions au siège de l’UEFA

© Reuters Staff Source: Reuters

Le 6 avril, le bureau du procureur général suisse a mené des perquisitions au siège de l’organe faîtier du football européen, l’UEFA.

«Les procédures pénales du Bureau du procureur général suisse sont liées à l’acquisition des droits télévisés et sont pour le moment dirigées contre des inconnus, ce qui signifie qu’aucun individu en particulier n’est ciblé par ces procédures», indique le communiqué de la police suisse.

La police s’est emparée d’un contrat signé par le nouveau président de la FIFA, Gianni Infantino, qui a succédé Sepp Blatter. Avant sa nomination à la tête du football mondial, il était le chef des services légaux de l’UEFA et aurait co-signé un contrat de droits télévisés datant de 2006 avec deux entrepreneurs qui ont été impliqués plus tard dans un scandale de corruption.

Lire aussi : Fifagate : perquisition à la Fédération française de football

L’accord en question a été conclu avec Cross Trading, une société qui avait acheté les droits télévisés de l’Eurofoot 2006 auprès de l’UEFA pour 111 000 dollars pour les revendre au diffuseur équatorien Teleamazonas pour 311 170 dollars.

Selon la BBC, Cross Trading aurait aussi payé 28 000 dollars à l’UEFA pour acquérir les droits de la Super Coupe d’Europe 2007et les revendre à Teleamazonas pour 126 200 dollars.

L’UEFA a confirmé que des perquisitions avaient eu lieu aujourd’hui au siège de l’organisation qui a confirmé avoir fourni à la police suisse tous les documents nécessaire et promis de coopérer avec les autorités dans la suite de l’enquête.

Les propriétaires de Cross Trading sont Hugo Jinkis et son fils, Mariano, qui sont pour le moment placés en résidence surveillée en Argentine dans le cadre de l’enquête américaine sur la corruption de la FIFA.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales