Syrie : l’armée syrienne démolit une usine d’explosifs à Alep

© Илья Питалев Source: Sputnik

L’armée gouvernementale syrienne a détruit une importante usine clandestine de production d’explosifs et de munitions, construite par l’Etat islamique près d’Alep, rapporte l’agence russe d’information RIA Novosti.

L’armée gouvernementale syrienne et une milice locale, dont l'identité n'a pas été communiquée par l'agence RIA Novosti, ont détruit une usine clandestine d'explosifs de l’Etat islamique, au sud d’Alep.

Là, les combattants de l’EI avaient aménagé, dans un silo à grains, une usine clandestine, qui produisait, à en juger par les débris et les munitions trouvés sur place, non seulement des explosifs, mais aussi des mines artisanales et des obus.

Les terroristes avaient aménagé leur laboratoire à l’intérieur d’un monte-charge.

«Nous les avons encerclés, mais il y avait là toute une production d’engins explosifs, dont on ne se doutait même pas. Ils [les terroristes] se sont battus jusqu’à la fin, la lutte a duré plusieurs jours», a raconté à RIA Novosti un milicien ayant pris part aux combats.

La bataille pour la reprise de ce site stratégique a duré plusieurs jours. Les terroristes encerclés ont cessé de résister seulement après que le tir d’un obus a provoqué une puissante explosion dans le monte-charge où se trouvait le laboratoire et la réserve d'explosifs des terroristes.

Lire aussi : RT dévoile des documents témoignant du trafic de pétrole mené par Daesh (EXCLUSIF)

Alep, une des principales villes de Syrie, a été attaquée par les combattants de l'Etat islamique en 2012. Au cours du conflit, sa population a diminué de 2,5 millions d’habitants à moins d’un million. Une partie de la ville est encore sous le contrôle des terroristes de l’EI, bien que l’armée syrienne ait déjà réussi à reprendre plusieurs banlieues de la ville permettant ainsi de bloquer les voies d’approvisionnement des terroristes.

Depuis le 30 septembre 2015, sur demande du président syrien Bachar el-Assad, les forces aériennes russes ont commencé à frapper les positions des terroristes de l’Etat islamique et du groupe Front al-Nosra.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales