Les forces armées syriennes auraient repris aux terroristes de l'EI la ville d’Al-Qaryatayn

Source: Reuters

Les soldats de l’armée syrienne auraient libéré la ville d’Al-Qaryatayn, à minorité chrétienne et située à 85 km au Sud-Est de Homs, des terroristes de l’Etat islamique, a rapporté la chaîne de télévision «Al-Mayadin».

Lire aussi : Poutine a félicité Assad pour la reprise de Palmyre à l’Etat islamique

Une semaine après la libération de la cité antique de Palmyre, l’armée syrienne aurait repris la ville stratégique d’Al-Qaryatayn, où réside une large minorité chrétienne, qui a été sous le contrôle de l’Etat islamique depuis août dernier.

Après des combats acharnés avec les combattants de l’EI, l’armée syrienne aurait finalement reconquis, samedi 2 avril, la chaîne de montagne Sunniyat-Homs, qui se trouve à deux kilomètres de la ville d’Al-Qaryatayn, dans la province de Homs. La reprise de cette ville, située sur la route principale reliant Damas et Homs, représente une perte stratégique pour l’Etat islamique.

Selon les médias locaux, les forces de l’armée syrienne auraient à présent sécurisé au moins cinq quartiers se trouvant aux extrémités de la ville. Les onzième et dix-huitième divisions de l’armée syrienne auraient commencé à approcher la ville depuis le sud, le sud-est et le nord-ouest.

L’offensive terrestre des forces syriennes a été appuyée par des frappes aériennes syriennes et russes sur les positions terroristes. Selon des officiers syriens, interrogés par l’agence russe d’information RIA, plus de 30 combattants de l’EI auraient été tués, alors que sept soldats parmi les forces syriennes auraient été blessés. 

L’armée serait actuellement en train de procéder au déminage d’Al-Qaryatayn, capturée par les combattants de l’Etat islamique en août dernier. Aussitôt après la conquête de la ville, les terroristes ont enlevé 230 civils, dont 60 chrétiens, et ont diffusé des images montrant la démolition du monastère de Saint-Elian, vieux de 1 500 ans.

Lire aussi : Palmyre : des femmes et des enfants torturés par Daesh exhumés d’un charnier par l’armée syrienne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales