Belgique : fin de l'opération policière à Courtrai, pas d'interpellation

- Avec AFP

Belgique : fin de l'opération policière à Courtrai, pas d'interpellation© capture d'écran google maps

Selon les médias belges, la perquisition en cours vers Courtrai serait liée à l'arrestation de Reda Kriket, soupçonné d'avoir voulu perpétrer une attentat en France. La police et l'armée sont sur place.

«Une perquisition a été menée sur un terrain 'de Marquette' sis à Marke, près de Courtrai», a précisé le parquet dans un communiqué, ajoutant qu'elle avait été menée par «une équipe commune d'enquête de policiers belges et français». Un porte-parole a ajouté que l'opération n'avait donné lieu «à aucune interpellation» et que les enquêteurs n'avaient «trouvé ni explosifs, ni armes».

L'opération s'est déroulée dans le quartier résidentiel de Rodenburg, qui longe l'autoroute E17 au sud de cette ville flamande proche de la frontière française et qui avait été bouclé par la police et l'armée. 

Des militaires, munis de détecteurs de métaux et accompagnés de chiens, ont fouillé les abords d'une maison de ce quartier et ses alentours, notamment un petit bois et un terrain proche d'une station service située sur l'aire d'autoroute.

Reda Kriket, qui a été arrêté le 24 mars dernier, est soupçonné d'appartenir à un réseau projetant une action terroriste «imminente». Il a été mis en examen, mercredi 30 mars, par un juge antiterroriste à Paris et placé en détention provisoire. Il avait précédemment été  condamné en Belgique dans une affaire de terrorisme et soupçonné d'avoir séjourné dans les rangs de l'organisation Etat islamique (EI) en Syrie.

Un important arsenal avait été retrouvé dans l'appartement de l'homme de 34 ans, à Argenteuil. Les policiers avaient ainsi découvert des fusils d'assaut, armes de poing et explosifs, dont 105 g de TATP, l'explosif artisanal prisé par les jihadistes de l'EI ainsi que deux bidons de 10 et 15 litres contenant de l'acide, de l'eau oxygénée et de l'acétone.

Lors de son arrestation, le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait annoncé la mise «en échec» d'un «projet d'attentat en France conduit à un stade avancé».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»