L'arrestation de Reda Kriket a permis d'éviter un attentat imminent

- Avec AFP

Le  procureur de la République François Molins
Le procureur de la République François Molins

Reda Kriket et Anis Bahri, l'homme interpellé aux Pays-Bas dans l'enquête sur un projet d'attentat déjoué en France, sont soupçonnés de s'être rendus en Syrie entre fin 2014 et début 2015, a indiqué mercredi le procureur François Molins.

L'arsenal découvert dans un appartement d'Argenteuil après l'interpellation du djihadiste présumé Rida Kriket montre «à l'évidence les préparatifs d'une action terroriste imminente», même si «aucune cible précise n'a été identifiée», a déclaré mardi soir le procureur de la République François Molins.

«A ce stade des investigations si aucune cible précise projetée n'a pu être identifiée, tout laisse néanmoins à penser que la découverte de cette cache a permis d'éviter la commission d'une action d'une extrême violence par un réseau terroriste prêt à passer à l'acte», a déclaré M. Molins lors d'un point-presse.

En savoir plus : Le suspect français arrêté aux Pays-Bas refuse son extradition vers la France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales