Le suspect français arrêté aux Pays-Bas refuse son extradition vers la France

Source: AFP

La police néerlandaise avait interpellé dimanche 29 mars, un Français suspecté d'être impliqué dans la préparation d'une attaque, en France avec le concours de Reda Kriket.

L'homme prénommé Anis B. sera livré à la France «sous peu», avait pourtant indiqué le parquet néerlandais dans un communiqué juste après son arrestation intervenue le 27 mars. L'AFP rapporte qu'il va donc rester en détention aux Pays-Bas et la justice a désormais 90 jours pour examiner la demande d'extradition transmise par la France, a en outre précisé le parquet. 

L'interpellation a eu lieu dans le quartier de Rotterdam-Ouest. La police néerlandaise y a également arrêté trois autres suspects, dont deux hommes de 43 et de 47 ans d'origine algérienne, dans le cadre d'une enquête néerlandaise. L'interpellation a eu lieu dans le quartier de Rotterdam-Ouest. Aucun détail n'est encore connu sur la troisième personne interpellée, a souligné le parquet.

Anis B. a effectué un séjour en Syrie en compagnie de Reda Kriket. Il aurait ensuite été mandaté par Daesh pour aider son complice à préparer un attentat en France. 

Lire aussi : Pays-Bas : interpellation d'un Français suspecté de préparer un attentat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales