Pays-Bas : interpellation d'un Français suspecté de préparer un attentat

Recueillement Place de la Bourse à Bruxelles après les attentats du mardi 22 mars dernier Source: Reuters
Recueillement Place de la Bourse à Bruxelles après les attentats du mardi 22 mars dernier

Le 27 mars, la police néerlandaise a arrêté un Français de 32 ans suspecté d'avoir préparé un attentat, a indiqué le parquet, soulignant que l'opération avait été menée à la demande de Paris.

Ce Français est soupçonné d'avoir été mandaté par l'organisation djihadiste Etat islamique (EI) pour commettre un attentat en France avec Reda Kriket, qui a lui été interpellé le 24 mars en banlieue parisienne, a indiqué une source policière.

Un mandat de recherche pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste avait été émis par la France à l'encontre de ce natif de la région parisienne le 24 décembre 2015, selon la même source.

«Les autorités françaises ont demandé vendredi [le 25 mars] l'arrestation de ce Français», qui est suspecté «de préparation d'un attentat terroriste», a indiqué le parquet néerlandais dans un communiqué. 

L'homme sera livré à la France «sous peu»

L'homme sera livré à la France «sous peu», a-t-il ajouté, sans préciser si l'homme était concerné par les attentats de Paris. Cela peut prendre «plusieurs jours», a précisé à l'AFP le porte-parole du parquet, Wim de Bruin, refusant de fournir d'autres informations sur le suspect, avant d'ajouter : «Il s'agit d'une enquête française.»

L'interpellation a eu lieu dans le quartier de Rotterdam-Ouest. La police néerlandaise y a également arrêté trois autres suspects, dont deux hommes de 43 et de 47 ans d'origine algérienne, dans le cadre d'une enquête néerlandaise. Aucun détail n'est encore connu sur la troisième personne interpellée, a souligné le parquet.

Les logements des suspects, situés dans deux rues distinctes de ce quartier, ont été fouillés. Plusieurs maisons alentour ont été évacuées «par précaution», a ajouté la même source. Deux perquisitions sont toujours en cours.

Lire aussi : Un policier avait l’adresse de Salah Abdeslam à Molenbeek depuis 3 mois

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales