Attentats de Bruxelles : un ministre néerlandais évoque une faille sécuritaire avant de se raviser

Attentats de Bruxelles : un ministre néerlandais évoque une faille sécuritaire avant de se raviser  Source: AFP

Le ministre néerlandais de la justice a révélé, mardi 29 mars, que la police détenait un rapport du FBI mentionnant les antécédents criminels des frères El Bakraoui avant de se raviser. Une sortie médiatique qui a fortement déplu en Belgique.

Ard Van der Steur a fait part de cette information particulièrement sensible devant la Chambre des représentants des Pays-Bas. Selon sa première déclaration, le FBI a alerté la police néerlandaise sur la dangerosité d'Ibrahim et Khalid El Bakraoui le 16 mars, soit six jours avant les attentats de Bruxelles. Il a par ailleurs ajouté qu'un contact direct avait été établi entre les services de police des Pays-Bas et de la Belgique.

Ces propos suggéraient donc, l'existence d'une faille sécuritaire. Du côté belge, les autorités ont rapidement démenti cette affirmation. «Le 16 mars 2016, la Police judiciaire fédérale belge [PJF] n'a reçu aucune information du FBI en rapport avec les frères El Bakraoui. Cela a d'ailleurs été confirmé par le FBI lui-même aujourd'hui à la PJF», a souligné son directeur général dans un communiqué.

«Le 17 mars 2016, une visite de travail d'un membre de la police néerlandaise avait lieu à la police judiciaire fédérale. Lors de cette entrevue, quelques informations sur l'opération menée à Forest le 15 mars 2016 ont été communiquées. Pendant cette discussion, aucune mention n'a été faite de l'information qui aurait été confiée par le FBI à la police néerlandaise, comme cette dernière l'a confirmé aujourd'hui», ajoute le communiqué.

Les Pays-Bas cherchent-ils à faire oublier leurs erreurs ?

Une polémique qui cache cependant un ratage des autorités néerlandaises. Lors de son expulsion de Turquie, Ibrahim El Bakraoui a été envoyé, à sa demande et par les autorités turques, le 14 juillet dernier, aux Pays-Bas. Les Turcs ont prévenu les Pays-Bas de son arrivée, mais l'information est passée inaperçue. Dès lors, Ibrahim El Bakraoui a pu quitter l'aéroport de Schiphol en toute quiétude.

Les frères belges Ibrahim et Khalid El Bakraoui ont été identifiés comme auteurs des attentats coordonnés de Bruxelles. Le premier, Ibrahim, a été identifié grâce à ses empreintes comme étant l'un des auteurs des attentats de l'aéroport. Le second, son frère Khalid a lui aussi été identifié par ses empreintes comme étant l'auteur de l'attentat à la station de métro de Maelbeek.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»