Etats-Unis : des anciens détenus payés par les autorités pour lutter contre le crime

Etats-Unis : des anciens détenus payés par les autorités pour lutter contre le crime Source: AFP

De plus en plus de villes secouées par les affaires de grand banditisme font appel à des anciens criminels pour éradiquer l'insécurité. Le Washington Post a mené une enquête approfondie à ce sujet.

Bien que le procédé provoque la polémique, plusieurs villes ont appliqué ce dispositif censé améliorer l'environnement sécuritaire notamment dans les villes et quartiers où les gangs font la loi.

Le site d'information américain rapporte que dans le District de Columbia, un ancien repris de justice nommé Holmes est payé 1000 dollars par mois par les autorités de la ville pour réduire le taux d'homicide. À Richmond (Virginie), la ville a embauché des ex-détenus pour encadrer des dizaines de délinquants considérés comme très violents dans le but de lutter contre la récidive. Afin de remettre ces derniers dans le droit chemin, ils sont habilités à prendre des mesures non conventionnelles si la finalité permet d'éviter un prochain homicide. Ces repentis sont par exemple en première ligne pour calmer des adolescents armés dans des situations difficiles. Pour maintenir une confiance avec les jeunes hommes qu'ils tentent de raisonner, ces mentors n'informent pas la police de ce qu'ils savent sur les crimes commis.

Cette politique de lutte contre l'insécurité controversée porte ses fruits. Puisqu'une baisse sensible des crimes et délits a été enregistrée. En cinq ans, 84 des 88 jeunes hommes qui ont participé au programme restent en vie, et 80% d'entre-eux n'ont été soupçonnés d'un autre crime selon Devone Boggan, fondateur du programme. «Richmond a eu l'audace de franchir une étape en essayant ce modèle d'intervention très direct», a déclaré, Allwyn Brown, chef de la police de la ville. En 2007, le nombre d'homicides à Richmond avait bondi de 47% , plaçant la ville à la triste sixième place des villes les plus meurtrières du pays. Au cours des vingt dernières années, 740 personnes ont perdu la vie dans attaques armées, et plus de 5000 ont été blessées par balle .

Preuve de ce succès, une douzaine de villes se penchent sur ce procédé. Richmond considérée comme l'une des villes les plus dangereuses des Etats-Unis est en passe de devenir un modèle dans le domaine de la sécurité. Preuve de succès, le conseil municipal de Washington a voté un projet similaire. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»