Un américano-coréen détenu en Corée du Nord avoue avoir tenté de voler des secrets militaires

Kim Dong Chul,© reuters Source: Reuters
Kim Dong Chul,

Kim Dong Chul est un sud-coréen qui dit avoir réussi à obtenir la nationalité américaine. Il a été arrêté en octobre, et aurait avoué essayer de voler des secrets militaires selon les agences Kyodo et Chine nouvelle.

Dans un entretien avec des médias organisé à Pyongyang, ce dernier implore les autorités nord-coréennes d’être clémentes. Il a d’ailleurs présenté ses excuses pour s’être livré à des activités d’espionnage dans le but de renverser le régime nord-coréen.

Selon les informations de CNN de janvier dernier, Kim Dong Chul serait originaire de Virginie et il aurait espionné pour le compte de la Corée du Sud. L'homme, âgé de 60 ans selon la chaîne de télévision, dit avoir espionné pour le compte «d'éléments conservateurs sud-coréens». «J'ai été chargé de photographier des secrets militaires et des situations scandaleuses», aurait-t-il déclaré.

​Lors de son arrestation il aurait avoué avoir travaillé depuis 2013 pour la Corée du Sud. Il aurait cité plusieurs noms de citoyens sud-coréens qui lui auraient «insufflé la haine envers la Corée du Nord». Ils lui auraient «demandé d'aider à détruire le système (nord-coréen) et à diffuser de la propagande antigouvernementale».

Il y a quelques semaines, un américain, de 21 ans qui avait subtilisé une affiche de propagande pour la ramener chez lui en souvenir, a été condamné à une peine de 15 ans de travaux forcés dans un camp en Corée du Nord.  Otto Warmbier voulait «rapporter la bannière en cadeau-souvenir à la mère d'un ami».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales