Corée du Nord : 15 ans de travaux forcés pour un américain accusé du vol d'une affiche de propagande

L'accusé en pleurs à son procès© KCNA KCNA Source: Reuters
L'accusé en pleurs à son procès

Un étudiant de 21 ans qui avait subtilisé une affiche de propagande dans une zone non-autorisée de l'hôtel où il résidait pour la ramener chez lui en souvenir, a été condamné à une peine de 15 ans de travaux forcés dans un camp en Corée du Nord. 

Le plus haut tribunal de Corée du Nord a condamné un touriste américain qui aurait tenté de voler une bannière de propagande d'une zone restreinte de son hôtel, à 15 ans de travaux forcés.

Après un procès d'une heure, Otto Warmbier, étudiant de l'université de Virginie, a été reconnu coupable de subversion et condamné par la Cour suprême. Le jeune homme a été arrêté au début du mois de janvier alors qu'il tentait de quitter le pays après l'avoir visité en tant que touriste. 

Dans une déclaration faite avant son procès dans la capitale Pyongyang, il a expliqué aux journalistes qu'il voulait «ramener la bannière en cadeau-souvenir à la mère d'un ami». 

La Corée du Nord accuse régulièrement Washington et Séoul d'envoyer des espions pour renverser son gouvernement et permettre au gouvernement sud-coréen soutenu par les Etats-Unis de contrôler la péninsule coréenne.

Otto Warmbier a été arrêté lors d'une visite du pays avec un groupe de jeunes touristes du «Young Pionners tours», qui propose aux occidentaux des séjours sur-mesure en Corée du Nord. Bien que tout à fait légal, ce programme est fortement déconseillé par le Département d'Etat américain.

Il avait séjourné au Yanggakdo International Hotel, situé sur une île spécialement réservée aux touristes étrangers.

Lire aussi : Au milieu des tensions, la Corée du Nord aurait perdu un sous-marin, affirment les Américains

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales