Canada : des autocollants conseillent aux consommateurs de ne pas acheter les produits israéliens

© AFP Source: AFP

Des stickers «Attention ! Ne pas acheter ce produit. Fabriqué en Israël, un pays qui ne respecte pas le droit international, la 4e convention de Genève et les droits de l’Homme» apparaissent dans les supermarchés canadiens.

Les stickers sont distribués gratuitement par une association pour la justice et la paix au Moyen-Orient. Cette campagne a été lancée par l’association en réponse à un projet de loi voté par la chambre des communes le mois dernier. Cette loi qui veut sévir contre les organisations, groupes ou individus canadiens soutenant la campagne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS). BDS est un mouvement citoyen qui tente de faire pression sur Israël pour que celui-ci «se plie au droit international et aux droits des Palestiniens». Le mouvement est en faveur du boycott des produits et sociétés qui tireraient profit de la violation de ces droits. La campagne cible aussi des institutions culturelles et universitaires israéliennes.

En quelques semaines des autocollants ont été retrouvés sur des bouteilles de vin israélien à Vancouver, Calgary ou Alberta. Les sociétés visées ont enlevé les étiquettes et promis plus de vigilance. La Ligue de Défense juive du Canada a écrit au ministre fédéral de la sécurité, elle souhaite que ces personnes soient arrêtées car elles «dégradent volontairement des locaux commerciaux et empêchent les artisans d’exercer une activité normale».

Le Royaume-Uni aussi a pris des mesures anti-BDS. Ces associations se verront interdire de participer à des campagnes politiques, visant à décourager l'achat de produits israéliens. Le mouvement BDS créé en 2005, fait polémique en Israël, les autorités du pays s'y opposent vigoureusement. Les campagnes de boycott contre l'Etat hébreu se sont multipliées ces dernières années en Europe, mais aussi aux Etats-Unis. De nombreux responsables politiques ont dénigré ces initiatives. La France, ainsi que les Etats-Unis, au niveau local, ont déjà adopté des arsenaux législatifs visant à réprimer les partisans du boycott. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales