Israël souhaite refuser aux partisans du boycott l'entrée sur son territoire

Benjamin Netanyahou sourit à la Knesset Source: Reuters
Benjamin Netanyahou sourit à la Knesset

Le Parlement israélien a adopté en lecture préliminaire mercredi un projet de loi interdisant aux étrangers qui appellent au boycott contre Israël d’entrer dans le pays. Les juifs pourront néanmoins obtenir une dérogation.

Selon la proposition de loi, certaines personnes pourraient se voir accorder le droit d’accéder au pays, mais auraient besoin d'obtenir l’accord du ministère de l’Intérieur pour cela. Par exemple, les juifs qui souhaitent immigrer en Israël grâce à la loi du retour, et qui sont aussi supporters du mouvement de boycott contre Israël, nécessiteront des dérogations spéciales.

Lire aussi : L’appel au boycott d’Israël officiellement interdit en France

Selon le membre de la Knesset Yinon Magal (du parti ultra-nationaliste Bayit Yehudi), la loi vise à régler «la situation absurde» des personnes qui appellent au boycott d’Israël, des représentants d’entreprises, d’ONG, ou d’autres organisations, qui entrent dans le pays et s’attèlent à le saper de l’intérieur.

Le député s’est adressé à l’assemblée après l’annonce de l’Union européenne de la mise en place de l’étiquetage des produits fabriqués au-delà de la ligne verte de 1967 : «Nous ne nous soumettrons pas et ne nous tairont pas à propos de gens qui pensent qu’ils vont nous marquer. Voilà pourquoi cette loi dit que quiconque appelle au boycott n’entrera pas ici, et restera à l'extérieur. Le temps où ceux qui atterrissaient à l'aéroport Ben-Gourion et prenaient un taxi pour Bil'in pour jeter des pierres sur les soldats est révolu», a-t-il déclaré.

Le ministre de l’Intérieur Silvan Shalom a déclaré que le gouvernement soutenait cette loi, sous condition que les prochaines étapes pour la voter soient réalisées en coordination avec le gouvernement. Selon lui, la loi est d’une «grande portée» et certaines restrictions et exceptions doivent être travaillées.

Mais pour le député Dov Khenin, «il est difficile d'expliquer à quel point cette loi est stupide» car elle ne va faire qu’encourager le boycott. «Selon votre loi» a-t-il dit à Magal, «personne en Europe ne pourra pas entrer en Israël. Afin de protéger les colonies, vous paierez le prix fort en aggravant la délégitimation et en mettant en péril notre industrie touristique».


Lire aussi : Des élus US mettent en garde l'UE concernant l'étiquetage des produits des colonies israéliennes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales