Les milices irakiennes chiites exigent le retrait immédiat des forces américaines

Source: Reuters

Les milices chiites d'Irak s’opposent à un nouveau déploiement de troupes américaines sur leur sol. Elles précisent que si Washington ne retirait pas ses forces immédiatement, les milices les traiteront comme des forces d’occupation.

Les militaires américains «tentent de rétablir leur présence dans ce pays sous prétexte de lutte contre leur propre création, Daesh», a déclaré le représentant des milices Asaib Ahl al-Haq dans une interview accordée à la chaîne de télévision al-Ahd et citée par Reuters.

Le groupe chiite a aussi ajouté que «si l’administration des Etats-Unis ne retir[ait] pas ses forces immédiatement, les milices les traiteront comme des forces d’occupation».

Le 20 mars, les Etats-Unis ont annoncé que le 26e corps expéditionnaire de Marines rejoindrait les forces américaines déjà présentes sur le sol pour les aider à lutter contre Daesh.

Pour autant, Washington n’a pas précisé le nombre exact de soldats qui seraient envoyés en Irak.

D’après le site officiel, 2 200 militaires composent le 26ème corps expéditionnaire de Marines.

En janvier, le secrétaire de la Défense américain Ashton Carter avait déjà parlé des projets de Washington d’intensifier sa campagne contre Daesh en Irak. «Nous cherchons le moyen d'en faire plus et nous allons accentuer notre présence de personnel au sol, c'est ce que je veux mettre en place», avait-t-il alors précisé.

Lire aussi : L’Irak n’a pas besoin de forces étrangères sur son territoire, selon Bagdad

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales