Syrie : des armes américaines tombent aux mains de la branche syrienne d'Al-Qaïda

- Avec AFP

© reuters Source: Reuters

Des affrontement ont opposé la branche syrienne d'Al-Qaïda à la Division-13 de l'Armé syrienne libre (ASL), une formation soutenue parWashington. A l'issue des combats, les djihadistes ont saisi l'armement que les USA avaient fournis aux rebelles.

Des combats ont opposé la branche syrienne d'Al-Qaïda à la Division-13 de l'Armé syrienne libre (ASL), une formation soutenue par les Etats-Unis et qui combat les forces du régime syrien aussi bien que le groupe Etat islamique (EI). L'assaut a eu lieu dans la province d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie, faisant au moins six morts, dont 4 membres de la Division-13, selon une ONG. La Division-13 de la rébellion a indiqué sur Twitter ne pas être parvenue à repousser une attaque du Front Al-Nosra, la branche d'Al-Qaïda en Syrie, et de son allié Jund Al-Aqsa, qui ont «pris d'assaut des bases et se sont emparés de munitions et d'équipements» à Maaret al-Noomane.

Sur Twitter le groupe rebelle ironise : «Nous félicitons [le chef du Front Al-Nosra] Mohammad al Jolani pour cette conquête.»

Les djihadistes auraient notamment saisi des missiles antichars TOW de fabrication américaine en attaquant des dépôts d'armes de la Division-13. Même si le commandant de la Division-13, Ahmad al-Saoud, a démenti : «ils n'ont pris que des armes légères et des munitions.» Le Front Al-Nosra a déjà affronté à plusieurs reprises des groupes rebelles non djihadistes soutenus par les Etats-Unis.

Les tensions sont vives depuis quelques semaines entre le Front Al-Nosra et les rebelles syriens non djihadistes. Il y a quelques jours, à Maaret al-Noomane, des combattants du Front Al-Nosra, brandissant les drapeaux noirs de leur organisation, ont cherché à disperser une manifestation pacifique sur la place de la ville. Quatre jours plus tôt, le groupe djihadiste avait menacé d'ouvrir le feu sur des manifestants anti-gouvernementaux dans la ville d'Idleb.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales