L'Allemagne met la main sur les données personnelles de djihadistes de l'Etat islamique

© Capture d'écran video Sky News

La police fédérale allemande a déclaré jeudi 10 mars être en possession de documents vraisemblablement authentiques contenant les noms, dates de naissance et numéros de téléphones de plusieurs membres de l'organisation terroriste.

Le porte-parole de la police fédérale allemande, Markus Koths, a déclaré qu'il y avait «une très forte probabilité» que les documents présentés par les médias allemands divulguant l’identité de djihadistes allemands soient fiables. «Nous sommes donc en train de les prendre en compte dans le cadre de la loi et des mesures de sécurité» a-t-il en outre ajouté. Koths a refusé de donner des détails sur le nombre et le contenu des documents saisis, et a souligné qu'il n'apportera aucun commentaire au sujet de l'authenticité des documents obtenus par les médias allemands et étrangers.

Plus tôt dans la journée, la chaîne britannique Sky News a annoncé avoir en sa possession 22 000 dossiers liés au groupe terroriste saisis le long de la frontière entre la Turquie et la Syrie. Ces dossiers dévoileraient le véritable nom des extrémistes, leur lieu d'origine, leur numéro de téléphone, et l'identité de leurs recruteurs. Sky News prétend également détenir une clé USB volée au responsable de la sécurité intérieure de l'Etat islamique par un ancien combattant désormais devenu un transfuge. 

Si certains observateurs affirment que ce listing dévoilé porte un coup dur à l'Etat islamique, certains experts demeurent toujours sceptiques quant à son authenticité en raison des erreurs grammaticales et de l'usage de certaines formulations étranges. Le nom arabe de «l'Etat islamique d'Irak et de Syrie», un ancien nom de l'Etat islamique, est écrit de deux manières différentes tandis que le terme martyr généralement utilisé par les terroristes est remplacé par «date du décès». Si ces données s'avérait fausses, elles mettrait alors exergue la volonté de l'Etat islamique d'orchestrer une campagne de désinformation pour berner les services de renseignements des pays occidentaux.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales