Deux réfugiés suspectés d'avoir participé aux attentats de Paris arrêtés en Autriche

- Avec AFP

Source: Reuters

Dans le cadre de l'enquête sur les attentats de paris, deux suspects ont été arrêtés en décembre dernier dans un centre de réfugiés en Autriche. Ils sont soupçonnés d'avoir planifié des attaques terroristes en Europe.

Munis de faux passeports syriens, un Algérien et un Pakistanais âgés respectivement de 28 et 34 ans ont été arrêtés à Salzbourg. Selon une source proche du dossier, les suspects, présents depuis novembre dernier dans cette localité autrichienne proche de la frontière allemande, sont des «terroristes envoyés par l’État islamique en Europe».

«Je voulais aller en Allemagne. C'est un beau pays. Les gens sont gentils là-bas. J'aime leur équipe nationale de foot. Je voulais aller dans la capitale allemande, à Francfort», a déclaré le suspect algérien devant les enquêteurs autrichiens. L'Algérien aurait rejoint les rangs de l'organisation terroriste en février 2015. Quant au Pakistanais, il est décrit comme un artificier pour deux groupes jihadistes pakistanais, considérés comme proche d'Al-Qaïda selon cette même source. Ces derniers ont été placé en détention provisoire en Autriche dans le cadre d'une enquête antiterroriste.

Les enquêteurs français et autrichiens veulent savoir s'ils devaient jouer un rôle lors des attentats survenus le 13 novembre à Paris et près du Stade de France, qui ont fait 130 morts. Au fil de l'enquête, plusieurs éléments troublants sont apparus. Les deux suspects ont fait partie d'un groupe de 198 migrants qui a débarqué sur l'île grecque de Leros, groupe dans lequel s'était infiltrés deux kamikazes du Stade de France. Les enquêteurs ont également retrouvé dans le répertoire du téléphone portable de l'Algérien, un numéro de téléphone turc, connu des services «comme étant en lien avec des membres d'un réseau de soutien logistique à l'organisation Etat islamique», selon une source proche du dossier. Ce numéro est le même que celui retrouvé dans la poche d'un des kamikazes du Stade de France. Élément renforcement la conviction des enquêteurs sur sa possible implication directe ou indirecte dans les attentats de Paris. 

Le 18 décembre, la police autrichienne a arrêté, toujours dans la ville de Salzbourg, un Marocain âgé de 25 ans ainsi qu'un Algérien âgé de 40 ans, soupçonnés aussi d'avoir été en «contact étroit» avec les deux suspects.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales