La police turque disperse une manifestation de femmes à coups de balles en caoutchouc

Source: Reuters

A la veille de la journée internationale de la femme, à Istanbul, la police turque a tiré des balles en caoutchouc pour disperser une manifestation de femme qui avait justement pour but la protection des droits des femmes.

Quelques centaines de femmes se sont réunies sur une place du quartier de Kadikoy, à Istanbul, sur la rive asiatique du Bosphore, pour attirer l’attention sur la question des atteintes aux droits des femmes, étant donné que les autorités ont interdit que le déroulement de leur manifestation le 8 mars.

Elles scandaient des slogans antigouvernementaux et tenaient des bannières, expliquant que ni la police ni le gouvernement ne pouvaient empêcher les citoyennes turques de lutter pour obtenir le respect de leurs droits. 

«Vous voyez la force des femmes. Nous sommes ici, malgré tous les obstacles. Et nous continuerons à lutter pour la réalisation de nos objectifs», a déclaré l’une des manifestantes à l’agence Reuters.

Mais la police a très rapidement fait son apparition. Les agents des forces de l’ordre ont d’abord commencé à pousser les femmes, avant de tirer des balles en caoutchouc sur les manifestantes rapporte Reuters. Une manifestante, au moins, a été arrêtée. 

Ce n’est pas la première fois les policiers utilisent la violence contre des manifestants. Le 5 mars, ils avaient déjà utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc contre les partisans du journal Zaman, rassemblés près du siège de la publication, pour réclamer le respect de la liberté de la presse.

Lire aussi : Journaliste expulsée de Turquie à RT : «Tous ceux qui s’opposent à Ankara sont jetés en prison»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales