Odessa : fans de foot et nationalistes manifestent en mémoire des événements de mai 2014 (VIDEO)

© Capture d'écran du compte de Twitter

Des centaines de supporter de football et de nationalistes sont descendus le 5 mars dans les rues d’Odessa, comme en mai 2014, où une marche pacifique s’était transformée en massacre. Deux ans plus tard, l’enquête n’est pas finie.

Plusieurs centaines d’Ukrainiens ont manifesté dans les rues d’Odessa en chantant des slogans populaires. «L’Ukraine est supérieure !», «Gloire aux héros de la guerre à l’est de l’Ukraine» et «Gloire à la nation ! Mort aux ennemis !», figurent parmi ceux qui ont résonné dans les rues.

Des médias locaux ont déclaré que le but de la manifestation était de protéger les supporters du club de football d’Odessa d’atteintes présumées émanant de la banque russe Sberbank. Les supporters ont assuré qu’ils étaient prêt à tout faire pour éviter la prise de contrôle de leur club.

Les organisateurs de la manifestation ont déclaré que les ultras des clubs de football rivaux s’étaient mis d’accord pour que la manifestation soit pacifique et pour ne pas répondre aux provocations des anti-Maïdan. 

Cette manifestation était la première du genre à se tenir à Odessa depuis la tragédie du 2 mai 2014. A l’époque, des supporters et des radicaux de Secteur Droit avaient attaqué des manifestants anti-Maïdan qui avaient été contraints de se réfugier dans la maison des syndicats de la ville. Pour des raisons qui restent à déterminée, un incendie s’est déclaré dans l’immeuble, provoquant la mort de 48 personnes et en blessant 247 autres.

L’année dernière, les autorités ukrainiennes ont suspendu l’enquête concernant les événements de mai 2014 au moment de la réorganisation de la police décrétée par les autorités ukrainiennes.

Lire aussi : Ukraine : il est désormais interdit aux fonctionnaires de critiquer les autorités

Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme des Nations-Unies a même noté dans son dernier rapport que «les retards permanents dans l’enquête sur les évènements du 2 mai 2014 sont injustifiées et en contradiction avec l’intention d’assigner les responsables en justice».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales