Ukraine : il est désormais interdit aux fonctionnaires de critiquer les autorités

Source: Reuters

En pleine crise politique, Kiev décide de sauver les apparences et «rétablir la confiance du public» dans le gouvernement en publiant un décret qui interdit toute critique envers les autorités à ceux qui travaillent pour l’Etat.

Le document introduisant un code de déontologie pour les fonctionnaires ukrainiens a été publié sur le site officiel du cabinet des ministres de l'Ukraine.

«Le gouvernement a décidé d'introduire des standards de conduite éthique pour les agents publics afin de rétablir la confiance de la population dans le travail des organismes et des fonctionnaires de l'Etat», est-il écrit dans le texte, en précisant que ce décret a été réalisé sur le modèle polonais.

Les agents publics doivent «éviter les critiques publiques du travail des institutions de l'Etat et de leurs fonctionnaires», indique le document.

Selon le décret, ceux qui travaillent pour l'Etat doivent «donner une image positive des autorités» et éviter «des actions qui pourraient nuire aux intérêts du service étatique ou auraient une influence négative sur leur réputation».

En outre, les fonctionnaires sont priés de «servir l'Etat et la population» et suivre les principes de neutralité politique, de transparence et de responsabilité

Cependant, les fonctionnaires ukrainiens, qui sont désormais obligés de respecter ces règles sous peine d'être sanctionné, dénoncent ce décret comme une violation de la liberté d'expression et une rupture avec la politique pro-occidentale vantée par les autorités depuis l’arrivée au pouvoir du président Porochenko.

Ainsi, Mikheïl Saakashvili, particulièrement critique envers le gouvernement, a indiqué qu'il n'accepterait pas cette interdiction, rapporte le site 112.ua. «Je vais enfreindre les règles de ce décret dès maintenant», a déclaré l’ex-président géorgien et actuel gouverneur de la région d’Odessa, en ajoutant que c’était, selon lui, à cause de telles mesures qu’un coup d'Etat s'était produit en Ukraine, il y a deux ans.

A son tour, Olena Minitch, qui occupe un poste de responsable au ministère de l'Economie, a écrit sur sa page Facebook, que ce code de déontologie «aurait été créé à la hâte et rapidement adopté» suite à la démission du ministre de l’Economie, Aïvaras Abromavicius, qui n’ s’est pas gêné d’exprimer le fond de sa pensée après avoir quitté le gouvernement.

En effet, le désormais ex-ministre a pointé du doigt «la soudaine intensification des tentatives de blocage des réformes importantes et systémiques» dans le pays, ainsi que la corruption flagrante présente à tous les niveaux de l’économie.

Les derniers sondages indiquent que le gouvernement actuel est soutenu par 8% de la population, alors que 70% des personnes interrogées souhaitent la démission de celui-ci.

Aller plus loin: L’Occident reproche à l’Ukraine la démission de son ministre de l’Economie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales