60 personnes auraient été tuées dans un attentat-suicide de Daesh en Irak

© Photo du compte de Twitter @mazabc

Le nombre de morts dans l’explosion d’un camion piégé au sud de la capitale irakienne s’alourdit. 60 personnes, dont 39 sont civils, selon Reuters, auraient péri dans l’attentat que l’Etat islamique a revendiqué.

60 personnes ont été tuées et 72 autres ont été blessées dans un attentat-suicide qui avait pour cible un poste de contrôle de la police, selon un nouveau bilan de sources policières et médicales.

Un camion-citerne a explosé près d’un poste de police, selon Falah Al-Radhi, chef du comité de sécurité de la province de Hilla, en Irak. «C’est la plus grande explosion dans la province de Hilla pour le moment», a-t-il confié à Reuters.

Un attentat-suicide de Daesh en Irak

Daesh a revendiqué l’attentat, a annoncé l’agence de presse Amaq qui soutient l’organisation terroriste. «Une opération martyre avec une bombe dans un camion a frappé le poste de contrôle dénommé les Ruines de Babylone à l’entrée de la ville de Hila, faisant des dizaines de morts et de blessés», indique le site d’Amaq.

La province de Hilla se situe à environ 95 kilomètres au sud de Bagdad. La ville Hilla est pour sa part principalement peuplée de chiites.

Au cours du mois dernier, l’Irak a connu une recrudescence de la violence en raison d’une vague d’attentats suicides qui se sont produits à Bagdad et dans ses alentours.

En savoir plus : 70 morts et plus de 100 personnes blessées dans les attentats de Bagdad revendiqués par Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales