70 morts et plus de 100 personnes blessées dans les attentats de Bagdad revendiqués par Daesh

© Wissm Al-Okili Source: Reuters

Plus de 70 personnes ont été tuées et 100 autres blessées dans deux explosions qui ont retenti dans un marché bondé de Sadr City, une banlieue du sud de la capitale irakienne, rapporte Reuters. Daesh a revendiqué l’attentat.

Des explosions ont retenti dans un marché d’équipements électroniques d’un quartier chiite de Sadr City. Des assaillants en motos se sont faufilés à travers la foule, ont confié deux sources policières à l’agence Reuters.

Mais si l’on croit les sources d’AP, le marché aurait été piégé par une bombe et, quelques minutes après une première explosion, un kamikaze se serait fait exploser dans la foule, au milieu de dizaines de personnes rassemblées après la première déflagration.

Attention : les images de cette video peuvent heurter la sensibilite de certains spectateurs

Les forces de sécurité ont confié à la chaîne de télévision irakienne Alsumaria que des enfants figuraient parmi les victimes.

La police a institué un périmètre de sécurité là où les explosions se produites.

Le 28 février, les forces irakiennes sont parvenues à repousser une attaque de Daesh dans la ville d’Abou Ghraib, dans la banlieue de Bagdad. Selon la police, des attentats suicides ont touché une caserne des forces de sécurité. Au moins 35 membres des forces de sécurité auraient été tués dans l’attaque. Pour le moment, la situation à l’ouest de Bagdad est «sous le contrôle», et un couvre-feu local a été décrété, a déclaré le commandant des opérations militaires dans l’Ouest de Bagdad, le major général Saad Harbiya.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales