EN CONTINU : Moscou estime que le cessez-le-feu en Syrie est généralement respecté

Source: Reuters

Alors qu'un centre de conciliation des parties belligérantes a été créé en Syrie sur une base militaire russe, certains groupes de rebelles refusent de respecter l'accord russo-américain de cessez-le-feu excluant le Front al-Nosra.

  • «Au cours des dernières 24 heures, neuf cas de violation du cessez-le-feu ont été recensés, notamment dans l’agglomération de Kbana dans la province de Lattaquié où des coups de feu ont été entendus, près de 100 combattants ont en outre violé la frontière syrienne depuis le territoire turque et … ont se sont emparés de la partie Nord de la ville de Tall Abyad», a déclaré le général Sergueï Kouralenko, chef du centre russe de réconciliation en Syrie.

    Dans le même temps, le général a ajouté que le cessez-le-feu en Syrie était, de manière générale, respecté.

  • Le ministère russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue américain John Kerry ont «salué» l'entrée en vigueur vendredi à minuit d'une trêve en Syrie lors d'un entretien téléphonique, a annoncé samedi le ministère russe.

    «Les chefs de la diplomatie ont salué l'entrée en vigueur du cessez-le-feu en Syrie», a déclaré le ministère dans un communiqué. «Ils se sont aussi penchés sur les perspectives de reprise du processus de négociations pour la paix entre Syriens dans le cadre du Groupe international de soutien à la Syrie.»

  • Les militaires russes basés au centre de réconciliation de la base aérienne de Khmeimim ont constaté que des terroristes ont tiré contre des quartiers d’habitation de Damas, a fait savoir le responsable du centre Sergueï Kouralenko.

    Le tir de plus de 20 obus a été constaté par l’armée russe pendant une durée de cinq heures ce samedi, a précisé le porte-parole.

  • Une source au sein de l’armée gouvernementale a annoncé à Reuters que les troupes de Damas n’ont pas commis de violations du régime du cessez-le-feu qui est entré en vigueur ce samedi à minuit.

    Auparavant, des représentants des groupes de l’opposition, dont l’identité n’a pas été précisée, ont affirmé que les forces de Damas aurait usé de la force contre eux.

  • Les forces de Daesh (Etat islamique) ont lancé ce samedi une attaque sur la ville de Tell Abyad, près de la frontière turque, de même qu'à Suluk, une ville à proximité, ont annoncé les combattants des milices populaires des Kurdes syriens cités par Reuters.

    Les combattants kurdes ont indiqué à l'agence qu'ils ont cependant pu repousser cette attaque et encercler les terroristes, qui ont ensuite «été éliminés», selon le porte-parole du parti kurde en Syrie YPG Redur Xelil.

    Le responsable a également indiqué que certains combattants de Daesh sont arrivés depuis la frontière turque, en réitérant les accusations de soutien accordé aux terroristes par ce pays, systématiquement démenties par Ankara.

    Les environs de Suluk Source: Reuters
    Les environs de Suluk

    Dans le même temps, une équipe de journalistes de la chaîne russe REN TV s'est retrouvée bloquée dans la ville de Kobané, à quelque 70 km de Tell Abyad, en raison d'une attaque de Daesh sur «une ville voisine».

  • Le ministère russe de la Défense a annoncé avoir suspendu dès 00h00 ce samedi les activités de son aviation dans la «zone verte» en Syrie à laquelle s'applique l'accord sur le cessez-le-feu.

    La Russie a transmis aux Etats-Unis la liste des groupes armés aux effectifs totaux de 6 111 personnes et de 74 villes et villages qui ont rejoint le cessez-le-feu et doivent être exclus des frappes, a rapporté Sergueï Roudskoï. Moscou a reçu elle aussi un plan analogue de la part de Washington, a ajouté le responsable.

    Les combats ont été suspendus dans 34 localités à travers le territoire syrien, a encore déclaré le représentant du ministère de la Défense Sergueï Roudskoï samedi devant les journalistes.

    «Nous avons fait le premier pas vers la cessation complète des hostilités en Syrie», s'est félicité le porte-parole.

    Un avion de combat russe sur la base syrienne Source: Sputnik
    Un avion de combat russe sur la base syrienne

    «L’aide humanitaire a été acheminé vers les zones où ont cessé les combats», a enfin annoncé le militaire, en précisant que 2,5 tonnes d’aide ont été livrés dans ces régions ces deux derniers jours. Au total, les avions des forces aériennes russes ont livré quelque 534 tonnes d'aide en Syrie depuis décembre 2015.

  • Le chef du Front Al-Nosra appelle les rebelles à rejeter l'idée d'une trêve. Cependant, le cessez-le-feu voulu par Moscou et Washington ne concernera pas le front Al-Nosra et Daesh.

Un centre de concilliation a été créé sur une base militaire russe

Le centre a été créé pour contrôler la réalisation du plan établi par Moscou et Washington, a annoncé le porte-parole du ministère de la Défense russe Igor Konachenkov. Il est déployé sur la base aérienne de Hmeimim utilisée par la Russie pour mener son opération anti-terroriste en Syrie.

Parmi les objectifs principaux du centre il a indiqué «l’assistance aux négociations entre les représentants des autorités syriennes et de l'opposition», ainsi que l'assistance pour établir des accords concernant le régime de cessez-le-feu et la livraison de l'aide humanitaire.

Pour les représentants des groupes militaires désirant participer au régime de cessez-le-feu, une ligne téléphonique spécialisée est ouverte 24 heures sur 24, a ajouté Igor Konachenkov.

Lire aussi: Cessez-le-feu en Syrie : tout ce qu'il faut savoir sur le plan russo-américain

L'accord russo-américain prévoit le cessez-le-feu à partir de minuit, heure de Damas, le samedi 27 février (vendredi à 22h00 GMT). Ceux qui souscrivent à l'accord doivent déclarer au Kremlin ou à la Maison Blanche qu'ils renonceront aux hostilités dans un délai de 12 heures avant que le cessez-le-feu n’entre en vigueur. 

Ce plan exclut l'EI, Al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda) mais aussi des organisations classées terroristes par le Conseil de sécurité de l'ONU et non identifiées dans le texte.

Damas a déjà annoncé qu'il acceptait la proposition sur la cessation des hostilités en Syrie mais qu'il continuerait à combattre les groupes terroristes, exclus de l'accord.

Aller plus loin: Syrie : Bachar el-Assad accepte l'accord de cessez-le-feu

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales