De moins en moins de combattants étrangers rejoignent les rangs de Daesh

© reuters Source: Reuters

Le colonel Steve Warren, porte-parole de la coalition américaine anti-EI, a annoncé que le nombre de combattants étrangers avait diminué pour la première fois, mais que cela pourrait entraîner de nouvelles attaques à l’Ouest.

Moins 20% de combattants étrangers dans le groupe terroriste Daesh selon les renseignements américains. Même si ce chiffre semble encourageant, Steve Warren prévient que cela pour engendrer de nouvelles attaques : une façon pour l’état islamique de prouver qu’il est toujours là.

Steve Warren explique qu’il ne considère pas les attentats de San Bernardino ou de Paris comme une démonstration de force de Daesh mais plutôt le contraire. Il précise qu’en plus de la diminution des combattants étrangers, Daesh avait du mal à reconstituer ses rangs et qu’il y avait de nombreux déserteurs.

«Tout d’abord, nous avons vu une augmentation de la conscription forcée. Deuxièmement, nous avons vu de plus en plus d’enfants soldats, ce qui est particulièrement inquiétant, et troisièmement, de plus en plus de combattants d’élites sont utilisés dans les unités courantes», précise le Colonel face aux journalistes américains.

Selon les chiffres d’Europol, 5 000 djihadistes seraient rentrés en Europe après avoir suivi un entrainement dans les camps de Daesh. Le chef d’Europol prévient également que le risque de nouvelles attaques comme celles vécues à Paris en novembre 2015 sont à prévoir.  

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales