Maroc : démantèlement d'une cellule de Daesh qui préparait une attaque chimique

Un membre du BCIJ montre les armes saisies aux groupes terroristes au cours d'une conférence de presse le 19 février Source: AFP
Un membre du BCIJ montre les armes saisies aux groupes terroristes au cours d'une conférence de presse le 19 février

Les autorités marocaines ont démantelé une cellule terroriste de l'Etat islamique, décrite comme «la plus dangereuse» jamais découverte, qui planifiait des attaques impliquant potentiellement des armes chimiques.

Le 18 février, un adolescent de 16 ans qui a déclaré avoir été entraîné pour faire un attentat-suicide a été arrêté au cours d'un raid de la police marocaine à El Jadida. Au total, dix personnes ont été arrêtées, dont un Français, et de nombreuses armes, parmi lesquelles des armes automatiques, des revolvers et des fusils en provenance de Libye, ont été saisis.

«Téléguidé de façon précise par l'Etat islamique»

«On est loin d'une cellule terroriste, c'est un vrai commando armé», a déclaré le directeur du Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiame, au cours d'une conférence de presse le 19 février. «Les 10 membres de la cellule étaient membres d'un commando téléguidé de façon précise par l'Etat islamique», a-t-il ajouté.

Source: AFP

Ils étaient actifs dans les villes d'Essaouira, de Meknès, de Sidi Kacem et de Laayoune. «Ces personnes ont été entraînées sur un site en coordination avec Daesh, qui leur a fourni les armes nécessaires, a encore expliqué Abdelhak Khiame. Les forces de l'ordre ont également retrouvé sur place des substances biologiques et chimiques qui auraient pu servir à la fabrication d'explosifs.

Source: AFP

Le directeur du BCIJ a en outre précisé que l'arrestation de ce groupe était la preuve d'un changement de stratégie de l'organisation terroriste qui entraîne dorénavant ses membres hors de la Syrie ou de l'Irak. Le BCIJ a indiqué avoir démantelé 152 groupuscules militants depuis 2002, dont 31 depuis 2013, en lien avec des groupes terroristes armés qui se battent en Syrie ou en Irak.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales