Christine Lagarde au FMI : c'est reparti pour cinq ans

- Avec AFP

Christine Lagarde© Ruben Sprich Source: Reuters
Christine Lagarde

Christine Lagarde continuera de tenir les rênes du Fonds monétaire international (FMI) pendant un nouveau mandat de cinq ans, à partir du 5 juillet et qui risque d'être dominé par les nouvelles turbulences de l'économie mondiale.

Seule candidate en lice, l'ancienne ministre française de l'Economie âgée de 60 ans a été sans surprise reconduite dans ses fonctions par le conseil d'administration du FMI, qui représente ses 188 Etats-membres, a indiqué l'institution vendredi dans un communiqué.

«Je suis très honorée d'avoir été désignée par les Etats membres», a déclaré Christine Lagarde, lors d'une brève allocution au siège de l'institution à Washington.

«Je ferai en sorte que le FMI reste une institution forte, capable de s'adapter aux changements et capable de comprendre les défis qui se profilent à l'horizon, et pas seulement les défis à court terme», a ajouté la dirigeante dont le nouveau mandat débutera le 5 juillet.

Première femme à diriger le FMI, Christine Lagarde avait succédé en juillet 2011 à Dominique Strauss-Kahn, alors en pleins déboires avec le scandale sexuel de l'hôtel Sofitel de New-York où il avait été accusé d'avoir violé une femme de chambre. En janvier, à l'issue de son mandat, Christine Lagarde avait annoncé qu'elle se portait une nouvelle fois candidate au poste de directrice du FMI. 

La dirigeante avait aussitôt reçu le soutien appuyé de nombreuses grandes puissances, dont les Etats-Unis, la France ou l'Allemagne, décourageant sans doute l'émergence d'une candidature alternative.

Le conseil d'administration du FMI, qui a pris sa décision sur la base du consensus, a encore une fois salué vendredi le «leadership solide et avisé» de Mme Lagarde.

La dirigeante n'a donc pas pâti de son récent renvoi devant la justice française pour sa «négligence» supposée dans l'affaire Bernard Tapie-Crédit Lyonnais du temps où elle était ministre de l'Economie en France.

Mme Lagarde, qui a formé un pourvoi en cassation contre son renvoi au tribunal, a de nouveau exprimé l'espoir vendredi que la justice examine son cas «avec le sérieux et la sérénité qui sont nécessaires».

Par ailleurs, les internautes n'ont pas tardé a donner leur avis sur la réélection de Christine Lagarde. Certains par exemple, mettant le politique de côté, on trouvé judicieux d'évoquer ses goûts vestimentaires luxueux : 

D'autres se sont livrés à des jeux de mots pas toujours d'une grande inventivité ...

Ou ont tout simplement fait par de leur «surprise» : 

Certains, plus aguerris, n'ont pas manqué de rappeler la carrière mouvementée de la patrone FMI : 

Lire aussi : Lagarde menace l'Ukraine de lui retirer l'aide financière du FMI si le pays n'est pas réformé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales