Lagarde menace l'Ukraine de lui retirer l'aide financière du FMI si le pays n'est pas réformé

Christine Lagarde Source: Reuters
Christine Lagarde

L’Ukraine doit mettre en place les réformes promises et éradiquer la corruption au risque de perdre le soutien du FMI, a mis en garde la directrice du Fonds monétaire international Christine Lagarde.

L’avertissement fait suite à la démission du ministre de l’Economie Aivaras Abromavicius la semaine dernière, qui a mis en lumière de profondes divisions au sein de la coalition au pouvoir et les difficultés que rencontre l’Ukraine à mettre en place le train de réformes incluses dans le programme du FMI s’élevant à 17,5 milliards de dollars.

Dans un communiqué, Christine Lagarde a affirmé être inquiète des lents progrès effectués par l’Ukraine à réduire l’influence des intérêts particuliers dans la conduite des politiques. «Sans un nouvel effort substantiel pour revigorer les réformes de gouvernance et combattre la corruption, il est difficile de voir comment le programme du FMI pourrait être un succès» a-t-elle déclaré.

«L’Ukraine risque un retour aux politiques économiques qui ont échoué et ont tourmenté son histoire récente. Il est vital pour les dirigeants de l’Ukraine d’agir maintenant afin de remettre le pays sur le chemin prometteur des réformes» a affirmé Christine Lagarde.

Le pays attend depuis octobre que le FMI lui verse la troisième tranche du prêt pour un montant de 1,7 milliard de dollars, mais a ralenti ou retardé la mise en place des réformes et les querelles politiques ont retardé les décaissements.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales