Le groupe d’autodéfense «Les soldats d’Odin» fait son entrée en scène en Norvège

Source: Reuters

L’organisation finlandaise ayant suscité des inquiétudes à cause de sa position anti-réfugiés a commencé à patrouiller les rues norvégiennes pour «protéger» les citoyens des migrants.

Samedi 13 février, un groupe de 14 hommes en manteaux noirs avec le symbole des «Soldats d’Odin» a patrouillé pendant trois heures dans des rues de la ville de Tonsberg, dans le sud de la Norvège, a annoncé The Local. Selon le journal local Tønsberg Blad, certaines éminentes figures de l’extrême droite norvégienne, qui ont auparavant été emprisonnées, étaient parmi les activistes.

Lire aussi : des migrants mineurs victimes de délinquants sexuels dans plusieurs centres d'accueil norvégiens

 «Nous voulons tout simplement que la ville soit sûre» face à l’immigration «incontrôlée», a expliqué Ronny Alte, le porte-parole de l’organisation, au quotidien norvégien VG. «Nous ne nous soucions pas de la religion ou de la couleur de peau», a-t-il ajouté.

Il s’agit de la première fois que ce groupe, «patriote» autoproclamé et né en Finlande, fait son apparition en Norvège. Une présence renforcée des forces de l’ordre a été ordonnée par les autorités locales pour éviter tout débordement.

Cependant, le patrouille a rencontré une certaine résistance de la part des habitants de la ville qu’il devait protéger, souligne le journal. Environ soixante personnes se sont rassemblées samedi soir sur la principale place de la ville pour protester contre cette patrouille affirmant combattre un problème qui «n’est pas si grand dans la ville de Tonsberg», selon l’un des manifestants. Des enthousiastes de la culture scandinave étaient également présents pour protester contre l’utilisation des symboles nordiques dans le cadre d’une campagne anti-migrants.

Lire aussi : Crise migratoire de l’UE : arrêtez les guerres illégales, n’accusez pas les victimes

Baptisé en l'honneur d’un dieu du bastion nordique, le groupe a été fondé fin 2015 dans la ville de Kemi (nord de la Finlande), située non loin de Tornio, l’un des plus importants points de passage des migrants en Finlande. Les «Soldats d’Odin» se disent être «une organisation patriotique luttant pour toute la Finlande» et dont les patrouilles sont censées «faire fuir les intrus islamistes» qui «engendrent insécurité et hausse de la criminalité».

Lire aussi : Par -30°C, la Norvège renvoie des migrants, à travers le cercle polaire, vers la Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales