Par -30°C, la Norvège renvoie des migrants, à travers le cercle polaire, vers la Russie

- Avec AFP

Depuis le début de la crise en Syrie, des migrants tentent d'entrer en Norvège par les frontières du cercle arctique. Source: Reuters
Depuis le début de la crise en Syrie, des migrants tentent d'entrer en Norvège par les frontières du cercle arctique.

La Norvège semble déterminée à renvoyer les demandeurs d'asile vers la Russie. Elle a expulsé 13 personnes malgré une température polaire.

La Norvège perd-t-elle la tête? Traditionnellement vu comme ouvert et progressiste, le Royaume s’attire, depuis quelques jours les critiques des ONG. Mardi, alors que les températures flirtait avec les -30°C dans le Nord de la Norvège, la police a reconduit en autocar 13 migrants vers la frontière avec la Russie, montrant la détermination des autorités à appliquer une mesure controversée

Une circulaire émise en novembre par le gouvernement de droite, où siège une formation populiste anti-immigration, ordonne ainsi que les individus ayant légalement séjourné en Russie y soient reconduits promptement, sans examen sur le fond de leur demande d'asile, au motif qu'il s'agit d'un pays sûr. Une situation qui pose problème selon le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) qui critique «l'automaticité attachée à cette nouvelle formule».

Membre de l’espace Schengen sans faire partie de l’UE, la Norvège se dit en tout cas déterminée  à renvoyer la quasi totalité des quelque 5 500 personnes arrivées sur son territoire l'an dernier en empruntant la "route de l'Arctique" via la Russie. 

En Norvège, la façon de faire dérange une bonne partie de la population. De nombreuses voix se sont en particulier indignées que les reconduites vers Nikel ou Mourmansk aient lieu au plus fort de l'hiver, sans qu'aucune prise en charge ne soit apparemment prévue.

Parmi les cas qui ont choqué l'opinion publique, un couple chrétien syrien risque l'expulsion avec ses trois enfants parce que, dans sa fuite, il a acheté un visa russe à entrées multiples, signe, selon les autorités norvégiennes, d'attaches en Russie.

Preuve en tout cas que la situation embarrasse les autorités, depuis mardi, aucune opération de reconduite n'a eu lieu, celles prévues jeudi et vendredi ayant été annulées, officiellement pour des raisons logistiques.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales