A Munich, Manuel Valls alerte du passage dans l’ère de l’«hyperterrorisme»

A Munich, Manuel Valls alerte du passage dans l’ère de l’«hyperterrorisme» Source: Reuters
Manuel Valls

En intervenant depuis la tribune de la conférence de Munich, le Premier ministre français a mis en garde la communauté internationale des risques terroristes qui ne cessent de s’aggraver pour l’Europe.

«Nous sommes entrés, nous tous le sentons bien, dans une nouvelle époque caractérisée par la présence durable de l’hyperterrorisme. Un hyperterrorisme qui se trouve à la confluence d’un pseudo-messianisme religieux et de l’usage de la terreur de masse», a déclaré le chef du gouvernement français lors des débats réunissant de nombreux ministres de plusieurs pays du monde, dont son homologue russe Dmitri Medvedev.

«Nous devons cette vérité à nos peuples: il y aura d'autres attaques, des attaques d'ampleur, c'est une certitude», a-t-il encore prévenu. «Cet hyperterrorisme est là pour durer, même si nous devons le combattre avec la plus grande détermination», a souligné Manuel Valls.

Lire aussi : Sécurité ou paranoïa nationale ? Comment les hommes politiques plongent l’Europe dans le despotisme

Face aux défis qui se présentent actuellement face à l’Europe, comme la crise migratoire et la sortie imminente du Royaume-Uni de l’Union, le «projet européen risque de s’effondrer», a encore réitéré le Premier ministre. «Le projet européen peut reculer et peut même disparaître si nous n'y prenons garde», a lancé M. Valls. «Il disparaitra derrière la montée des égoïsmes et des populismes».

En savoir plus : «Il y a une menace très lourde sur l’existence de l’Europe»

Le responsable a salué l’accord obtenu à Munich entre les Etats-Unis, la Russie et d’autres pays négociateurs sur la cessation des hostilités en Syrie, en le qualifiant d’étape importante qu’il faut par contre maintenant «d’urgence concrétiser dans les faits». Le ministre a cependant répété à son tour les accusations contre la Russie, qui aurait visé des civils en Syrie. «Pour retrouver la voie de la paix et de la discussion, les bombardements de la population civile doivent cesser», a-t-il déclaré.

Lors d’une rencontre avec son homologue russe Dmitri Medvedev qui a eu lieu après les débats, Manuel Valls a appelé à une reprise des rencontres régulières des chefs du gouvernement des deux pays pour discuter des problèmes économiques. Le premier ministre russe a de son côté assuré être «totalement prêt» à la mise en place d’un tel dialogue.

Diplomatie russe : «Où étiez-vous il y a un an ?»

Les pays occidentaux font actuellement face à des problèmes qu’ils ont eux-mêmes créés, a estimé ce samedi la représentante officielle du ministère des Affaires étrangères Maria Zakharova.

«Il semble qu’on a pris pour fondement les intervention des dirigeants russes d’il y a un an», a écrit la responsable sur sa page Facebook après l’intervention du Premier ministre français consacrée à la menace internationale que représente le terrorisme. «Ou étiez-vous il y a un, deux ou trois ans ? La réponse est évidente : vous saluiez le printemps arabe et appeliez à soutenir l’opposition dans sa lutte contre Bachar el-Assad», lit-on dans le message de Zakharova.

Lire aussi : Crise migratoire de l’UE : arrêtez les guerres illégales, n’accusez pas les victimes

«Messieurs, vous cueillez les fruits de vos propres efforts. Des fruits amers et vénéneux», a conclu la représentante de la diplomatie russe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»