Affrontements en Oregon : le FBI a encerclé les quatre derniers manifestants

La police américaine près des lieux où se trouvent les miliciens Source: Reuters
La police américaine près des lieux où se trouvent les miliciens

L'occupation du refuge du parc naturel Malheur par des manifestants en Oregon serait sur le point de s'achever. Selon les médias locaux, le FBI a placé des véhicules blindés autour des lieux où les militants sont retranchés.

«Cette fois-ci, le FBI a décidé de contenir les derniers occupants en plaçant des agents aux barricades devant et derrière les lieux où les militants se trouvent. Les négociations entre les occupants et le FBI continuent. Il n’y a pas de tirs», a fait savoir le FBI dans sa déclaration.

Le FBI a déclaré que la situation avait évolué quand un des manifestants est monté dans un véhicule tout terrain et est allé au-delà des barricades mises en place par les forces de police. L’individu a été aperçu par le FBI, mais alors que les agents essayaient de s’approcher du conducteur, ce dernier s’est retourné et s’est précipité dans le refuge. Ceux qui restent dans le refuge sont identifiés comme David Fry, Jeff Banta et Sean et Sandy Anderson.

En savoir plus : Des miliciens américains dans l’Oregon «souhaitent une confrontation armée»

Ces mesures du FBI ont été prises au 40e jour de l’occupation du refuge du parc national Malheur. Tout a commencé quand un groupe de ranchers et de manifestants armés ont occupé le siège du refuge pour protester contre la gestion du territoire et exprimer leur colère par rapport aux deux ranchers condamnés pour des incendies volontaires. 

Dans une transmission audio en direct de l’affrontement, diffusée par le militant Gavin Seim sur YouTube, ont entend les occupants discuter de l'attitude à adopter. Les manifestants ont plusieurs fois évoqué la Constitution et ont fait des prières en pensant à la possibilité que la situation puisse s’achever violemment.

«Ils ont tué LaVoy», a prononcé un manifestant en faisant référence au rancher LaVoy Finicum qui a été tué lors des affrontements entre la police et les occupants. Cette confrontation a mené à l’arrestation de plusieurs militants dont leur leader Ammon Bundy.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales