Dopage : 4 000 athlètes russes suspendus, une menace pour l'athlétisme international ?

Source: Reuters

L'IAAF a publié une liste des athlètes qui ne pourront pas représenter le pays à l'échelle internationale. Parmi eux, la double médaillée olympique Yelena Isinbayeva qui est prête à aller jusqu'au tribunal pour revendiquer ses droits.

L'Association internationale des fédérations d'athlétisme (AIIF) indique que cette liste de 4 027 noms, établie suite à la suspension de la Fédération russe d'athlétisme, accusée de dopage organisé, «n'est pas exhaustive». Malgré la coopération de la Russie et la démission de tous les hauts responsables de l’agence russe de lutte contre le dopage, l'IAAF s'en prend à tous les athlètes russes, même à ceux qui ont des analyses propres.

C'est le cas de Yelena Isinbayeva, une lègende de l'athlétisme qui a battu 28 records mondiales au saut à la perche et a gagné neufs medailles d'or lors des championnats du monde et des championnats d'Europe. Double medaillée olympique, elle a dénoncé la décision de l'IAAF. 

«Les athlètes propres, n'ayant rien à voir avec ce scandale, et moi en particulier, nous sommes suspendus de toutes compétions internationales. Nous devons répondre pour les actes irresponsables commis par nos partenaires par équipe, est-ce que c'est juste ?», a-t-elle écrit sur sa page Instagram. «Nous ne devons pas nous taire. Nous devons revendiquer nos droits, car aujourd'hui c'est l'athlétisme au niveau international qui est mis en danger», a souligné Yelena Isinbayeva.

Le ministre des sports de la Russie Vitali Moutko a déclaré qu'il faut «balayer toutes les accusations contre le gouvernement et contre le sport russe». «Il n'y a pas de système, c'est une fantaisie basée sur des pseudo-accusations ainsi que sur des pseudo-faits», a-t-il dit à l'agence TASS.

Sous les sanctions se sont retrouvés également les sportifs qui étaient au centre du scandale de dopage. Il s'agit, notamment, d'Olga Kaniskina, une championne olympique du 20 km marche.

En novembre dernier, après une enquête, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a accusé la Russie de plusieurs violations des règles contre le dopage. Par conséquence, l'IAAF a suspendu les athlètes russes dopés de toutes les compétitions, notamment des Jeux Olympiques.

A l’origine du scandale, on trouve l’athlète russe Yulia Stepanova, suspendue pour dopage, et son mari, licencié de l’agence russe de lutte contre le dopage (RUSAD), qui ont demandé l’asile politique au Canada. Leurs témoignages ont servi de base à un documentaire allemand qui a mis en évidence certaines pratiques de dopage en Russie et déclenché ce scandale, ainsi que le lancement d’une enquête indépendante de l’AMA.

D'après les médias, il est fort possibles que les athlètes russes soient interdits de participer aux Jeux Olympiques d'été de 2016 au Brésil. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales