Eurovision : la première chanson de l’Espagne en anglais suscite la colère

Source: Reuters

Avant même son lancement, le concours Eurovision de la chanson a déjà engendré une vaste polémique sur les réseaux sociaux en Espagne, qui présente cette année sa chanson en anglais, et ce pour la première fois.

«Say Yay !», chanté par Barei (Bárbara Reyzábal González-Aller), a été choisie par les téléspectateurs de la chaine espagnole RTVE lors d’une compétition en direct. Cependant, ce choix a été mal vécu par les défenseurs des valeurs du pays, qui n’a jamais envoyé de compétiteur à l’Eurovision avec une chanson qui ne soit pas en espagnol, en 55 ans de participation au concours.

«En prenant en compte que l’Espagnol est parlé par 500 millions de personnes dans le monde, présenter une chanson en anglais est complètement stupide», a estimé par exemple le romancier José María Merino, en ajoutant que la chaîne publique RTVE avait une «obligation morale et culturelle» de préserver l’identité nationale du pays.

Cependant, cela ne doit pas avoir d’importance si les paroles sont en anglais ou en espagnol, pense Barei elle-même. «La seule chose vraiment importante est la qualité et la crédibilité de la chanson», a estimé l’artiste dans une interview au quotidien britannique The Independent. «Mon œuvre est influencé par le pop, la soul et le funk américain, et cela change complètement en fonction de langue. Si on fait du flamenco en japonais, cela produirait sans doute quelque chose de très bizarre», a observé la chanteuse.

Ses partisans ont quelques arguments : la fidélité à l’identité nationale n’a pas beaucoup rapporté à l’Espagne. En fait, le pays n’a gagné le concours qu’une seule fois, en 1969, en partageant la couronne avec trois autres pays, dont la France, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas.

Lire aussi : Partagés entre la Russie et la Suède, les pays de l’Eurovision ont fini par sacrer les scandinaves

En tant que pays fondateur de l’Eurovision, l’Espagne reçoit automatiquement une place en finale, qui aura lieu à Stockholm en mai.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales