Nouvelle-Zélande : un ministre se fait frapper avec un sex-toy (VIDEO)

Grand moment de solitude pour Steven Joyce, ministre du développement économique néo-zélandais. Frappé ce matin au visage avec un sex-toy, il a réagi avec humour, arguant que le privilège de faire de la politique s'accompagne parfois d'expériences.

«Tout va bien. J'ai été un peu surpris mais au fond j'ai trouvé ça plutôt drôle» plaisante le ministre, qui heureusement a le sens de l'humour. 

En pleine interview, une femme lui a jeté un sex-toy au visage lui criant au passage : «Merci de violer notre souveraineté !» Elle faisait référence aux accords de partenariats transpacifiques, signés hier, dans la capitale néo-zélandaise, après dix ans de discussions. Le traité vise à créer une zone de libre-échange entre les régions Asie-Pacifique et l'Amérique. 

Arrêtée par la police, elle s'est ensuite vantée sur sa page Facebook d'avoir été relâchée sans avoir fait l'objet de poursuites. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales