A New-York, les hommes surmenés peuvent désormais se masturber dans une cabine bien équipée

A New-York, les hommes surmenés peuvent désormais se masturber dans une cabine bien équipée © Capture d'écran Twitter

Derrière un rideau noir, une chaise pliante, un téléphone ainsi qu' un ordinateur portable sont mis à disposition de l'utilisateur afin qu'il puisse se donner du plaisir. Une initiative qui est loin de faire l'unanimité.

A l'instar des grandes métropoles mondiales, New-York est marquée dès l'aube par le flux incessant de ces «workers» souvent pressés de rejoindre leur lieu de travail. Lessivés, la plupart d'entre-eux n'ont qu'un objectif à la fin de leur journée de travail : décompresser.

Face à cette réalité, Hot Octopuss, une société spécialisée dans la fabrication de sex toys a décidé, sans mauvais jeu de mots, de sauter sur l'occasion en créant une cabine permettant à la gente masculine de se détendre. Située à Manhattan, la structure nommée Guy-fi'booth est censée être un endroit où les hommes stressés, peuvent s'adonner au plaisir solitaire. L'entreprise assure que cette «petite pause» peut sensiblement améliorer la productivité des employés.

«On ne peut nier qu'un travail à plein temps peut être stressant pour le corps et l'esprit, en particulier dans une ville qui ne s'arrête jamais comme Manhattan», a déclaré la société dans un communiqué promotionnel. «Il est vraiment important pour les gens de se soigner afin qu'ils puissent rester en bonne santé et se concentrer correctement sur les tâches qu'il doivent accomplir. On vous a dit maintes et maintes fois combien il était utile de faire une pause loin de votre bureau». Cette référence fait écho aux récents travaux de scientifiques, qui ont confirmé qu'une pause même brève, permettait aux employés d'être plus performants dans leur travail. 

Pour l'heure, les adversaires d'une telle initiative sont nombreux à s'exprimer sur les réseaux sociaux alors que d'autres s'en amusent. Les partisans quant à eux, se font bien discrets...

Lire aussi : Consommer du porno ne fait pas de nous de mauvaises personnes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»