Virus Zika : l’ONU appelle les pays touchés à lever les limitations sur l’avortement

© Denis Balibouse Source: Reuters

Zeid Ra'ad al-Hussein, haut-commissaire des droits de l'Homme aux Nations unies a demandé à ce que les droits des femmes soient respectés en dépit de la propagation du virus Zika, y compris le droit à l’avortement.

«Le haut-commissaire déclare que les lois et mesures qui limitent l’accès aux centres de planning familial et de conseil sanitaire contredisent aux standards internationaux et doivent être abolies», lit-on dans un communiqué du HCDH diffusé vendredi.

Le responsable a aussi souligné que les femmes doivent pouvoir avoir accès aux services médicaux, en particulier à l’avortement.

Zika est un virus qui a commencé à se répandre rapidement en fin d’année dernière en Amérique du Sud, touchant aussi l’Amérique centrale et atteignant même l’Europe, où plusieurs cas ont été signalés.

Le virus, transmis par les piqures de moustique, est plus dangereux pour les femmes enceintes puisqu’il peut avoir de graves conséquences sur le fœtus, allant jusqu’à provoquer la microcéphalie avec un risque potentiel de lésions cérébrales.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales