Le président finlandais estime que la crise migratoire menace les valeurs occidentales

Le président finlandais estime que la crise migratoire menace les valeurs occidentales Source: Reuters

Sauli Niinisto, le président finlandais, a mis en cause les Conventions de Genève et a critiqué vertement le manque d'action de l'Union européenne face à la crise migratoire qui devient, à son avis, «une menace pour les valeurs occidentales».

Lors de son intervention au Parlement, Sauli Niinisto a attiré l'attention sur le problème de l'immigration, a fait savoir le DailyMail, le 4 février. «L’Europe, la Finlande et la manière de penser occidentale, ainsi que nos valeurs ont été remises en question par cette crise des migrants», a-t-il déclaré. «Nous devons aider ceux qui sont persécutés, mais nous ne pouvons rien faire pour les migrants qui cherchent une vie meilleure en Europe», a ajouté le chef de l'Etat finlandais.

Il a notamment mis en cause les Conventions de Genève qui, d'après lui, permettent à trop de gens de demander l'asile alors qu'ils n'en ont pas besoin. «Il faut se demander ce que nous allons choisir. Protéger les valeurs occidentales, notre peuple et les gens qui sont vraiment en danger, ou s'en tenir à la lettre de nos obligations internationales sans prendre en considération les circonstances», s'est demandé le président finlandais.

La Finlande, ainsi que d'autres pays scandinaves, est dépassée par l'afflux de réfugiés. En 2015, le pays a accueilli environ 30 000 demandeurs d'asile, ce qui rend la situation délicate.

Le scandale des agressions sexuelles du Nouvel an a également touché la Finlande. Selon les rapports de la police, des hommes «d’origines étrangères» ont sexuellement agressé plusieurs femmes durant la nuit du 31 décembre à Helsinki.

N'ayant pas confiance dans le gouvernement, les Finlandais s'organisent afin de se protéger contre les migrants. L'un de ces groupes de défense, Les soldats d'Odin, a été fondé dans le nord du pays à proximité d’un point de passage des migrants.

Lire aussi : le Premier ministre finlandais retire son offre d’hébergement aux réfugiés dans sa maison de vacances

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»