Les villes avec le plus de migrants sont celles où les standards de vie baissent le plus, selon l'UE

Les villes avec le plus de migrants sont celles où les standards de vie baissent le plus, selon l'UE Source: Reuters
Des migrants à la frontière entre la Serbie et la Macédoine, le 2 février 2016

Selon une étude de la Commission européenne, les villes européennes dans les pays qui accueillent le plus de migrants estiment que l'arrivée d'étrangers a un impact négatif sur leur communauté, selon un nouveau sondage.

Une grande étude de la Commission européenne dans 83 villes a tenté d'analyser la qualité de vie des habitants en posant des questions sur l'éducation, le logement, la joie de vivre et l'impact de l'immigration.

Les villes avec le plus de migrants sont celles où les standards de vie baissent le plus, selon l'UE© Commission européenne

A la question de savoir si les étrangers sont bien intégrés dans leur ville, les habitants sont moins de la moitié à répondre favorablement dans 33 villes, près de 40 % des villes sondées.

Le plus haut niveau de mécontentement est enregistré à Athènes (76%), la région d'Athènes (75%), Malmö (65%), Rome (64%) et Istanbul (64%), rapporte le Dailymail.

Les villes avec le plus de migrants sont celles où les standards de vie baissent le plus, selon l'UE© Commission européenne

L'opinion a chuté dans les villes turques d'Istanbul et à Ankara

Depuis le dernier sondage en 2012, l'opinion a chuté de façon significative dans les villes turques d'Istanbul, de 33 à 28 %, et à Ankara, de 46 à 16 % pour le dernier sondage. Des milliers de migrants sont arrivés de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan ces dernières années. Cette hausse de l'opinion négative est aussi visible en Italie

Au total, les arrivées de migrants par la Méditerranée en Europe se sont élevées à 46 240 depuis le début de l'année, dont 44 040 sont passés par la Grèce et 2 200 par l'Italie, selon le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies. L'écrasante majorité, soit 84%, sont des réfugiés, ressortissants de pays situés dans des zones de conflits. 200 personnes sont mortes ou sont portées disparues, selon le HCR.

Lire aussi : L’UE est prête à priver les immigrés européens de prestations sociales au Royaume-Uni

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»