Turquie : une nouvelle photo d'un enfant mort noyé fait le tour du monde

Un garde côte turque regarde le corps d'un enfant recouvert d'un gilet de sauvetage le 30 janvier 2016 Source: AFP
Un garde côte turque regarde le corps d'un enfant recouvert d'un gilet de sauvetage le 30 janvier 2016

Près de 37 migrants essentiellement des femmes et des enfants se sont noyés samedi en tentant de gagner la Grèce depuis la Turquie, après un nouveau naufrage. La photo prise par l'AFP de l'un des enfants morts évoque celle d'Aylan Kurdi.

Originaires de Syrie, d'Afghanistan mais aussi de Birmanie, ils voulaient accoster sur l'île de Lesbos depuis la province turque de Canakkale. Les gardes-côtes turcs ont fait état d'au moins 37 morts. Ils ont indiqué avoir pu secourir 75 personnes. Les corps de plusieurs enfants ont été aperçus par un photographe de l'AFP sur le rivage près de la ville d'Ayvacik.

Parmi eux, un tout petit garçon allongé sur le dos, visage recouvert d'un bonnet bleu et tétine tombée à proximité, évoque immanquablement la découverte du petit Syrien Aylan Kurdi qui avait ému la planète en septembre. Le corps d'un bébé a également été repêché, selon ce photographe.

L'émotion provoquée par la photo d'Aylan Kurdi

L'embarcation qui a chaviré se trouvait à quelque 50 mètres des côtes turques et des gilets de sauvetage ainsi que des effets personnels des noyés étaient visibles sur la plage. Des volontaires locaux se sont joints aux gardes-côtes et aux plongeurs qui recherchaient des disparus, selon le photographe.

La photo d'Aylan Kurdi a défrayé l’actualité en septembre 2015. Il est devenu un symbole de la crise des réfugiés que traverse l’Europe. Il est mort à côté de son frère Galip et de sa mère Rehen en mer Egée, en essayant d’atteindre l’île grecque de Kos. La diffusion de cette photo avait provoqué de vives réactions, certains observateurs accusant les médias d'utiliser la photo pour choquer le public et légitimer la politique d'ouverture des frontières.

Les noyades se multiplient

La polémique avait resurgi il y a deux semaines quand le journal satirique Charlie Hebdo avait caricaturé le petit Aylan en prédateur sexuel, en référence à la vague d'agressions sexuelles intervenue à Cologne et dans d'autres villes allemandes au moment du nouvel an.

Ironie du sort, le célèbre artiste et dissident chinois Ai Weiwei vient de réaliser une photo où il mime la posture d'Aylan Kurdi sur une plage de l'île grecque de Lesbos afin d'alerter sur le sort des réfugiés. Le cliché a été réalisé avec India Today pour le salon d'art moderne et contemporain India Art Fair qui se déroule dans la capitale indienne New Delhi.

Plus de cinq mois après la polémique, les arrivées se poursuivent à un rythme exponentiel. Les noyades se multiplient. Près de 24 migrants, dont dix enfants sont morts noyés au large de l'île grecque de Samos, jeudi 28 janvier. La veille, sept personnes dont deux enfants au large de l'île de Kos. La semaine dernière, 45 migrants avaient péri dans trois naufrages dans la même zone.

Malgré les conditions hivernales et les restrictions imposées par certains pays européens, qui ont rétabli les contrôles à leurs frontières, les arrivées se sont poursuivies tout au long de janvier.

Près de 46 240 arrivées de migrants en Europe depuis le début de l'année

Au total, les arrivées de migrants par la Méditerranée en Europe se sont élevées à 46 240 depuis le début de l'année, dont 44 040 sont passés par la Grèce et 2 200 par l'Italie, selon le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies.

L'écrasante majorité, soit 84%, sont des réfugiés, ressortissants de pays situés dans des zones de conflits. 200 personnes sont mortes ou sont portées disparues, selon le HCR.

La Turquie, qui accueille officiellement plus de 2,2 millions de Syriens et 300 000 Irakiens qui ont fui leur pays en guerre, est devenue l'un des principaux points de départ des migrants qui veulent s'installer en Europe.

Lire aussi : Une île grecque nommée Aylan et destinée aux migrants ? Le projet avance

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales